Un gardien de but qui un marque un but  autrement que sur un penalty cela n’arrive que rarement. C’est ce grand bonheur qu’a pourtant connu  le portier international marocain  Yassine Bounou (alias Bono)  avec le FC Séville samedi dans un match de Liga contre Valladolid. Nous étions dans le temps additionnel (90e +4) quand le natif de Montréal (29 ans) est monté sur un corner alors que son équipe était menée 1 à 0 pour inscrire  sur une belle frappe du pied gauchele but de la délivrance et permettre à ses coéquipiers de ramener un point si précieux dans la lutte pour une place sur le podium.

Au soir de cet exploit, Bounou était fou de joie : « C’est difficile de décrire le fait de marquer un but, a-t-il confié en conférence de presse  je ne savais même pas comment le célébrer. C’est très étrange, vous êtes là dans votre but et puis tout d’un coup. C’est le premier de ma carrière. Lopetegui  (son entraîneur  m’a dit de monter et je me suis souvenu d’un match à Valladolid avec Girona, où j’ai presque marqué. C’était incroyable. Un très bon sentiment. Les attaquants ont beaucoup de chance de vivre ce que c’est que de marquer un but ». C’est au lendemain de cette performance inédite qu’il rejoint la sélection du Maroc pour disputer les deux derniers matches comptant pour la qualification à la phase fnale de la CAN 2022.

@2022mag.com