Arrivé à 17 ans aux Girondins de Bordeaux, en 2014, en provenance de Tunisie pour intégrer les équipe de jeunes du club, Hazem Haj Hassen n’a pas tardé pour faire ses grands débuts chez les professionnels à l’occasion du huitième finale de Coupe de France, à domicile le 10 février, face à Nantes. Malheureusement pour le jeune pousse, l’inauguration de ce rendez-vous avec le haut niveau n’aura pas été couronnée de succès (défaite, 3-4). Malgré la défaite et la poignée de minutes passées sur le rectangle vert, le natif de Sousse a pu démontrer ce dont il était capable : une passe décisive et une belle occasion de but. Interrogé par le site internet Girondins.com, l’attaquant de 20 ans semble avoir apprécié le ballon d’essai. Une expérience qu’il a envie de regoûter dans les prochaines semaines. « J’étais très motivé et très heureux. Le jeu est différent par rapport à la CFA, constate l’Aiglon de Carthage. En pro le niveau technique est plus élevé et tout va plus vite. Il faut savoir jouer à une ou deux touches à chaque prise de balle. Maintenant je dois travailler pour être à nouveau sélectionné ».

Conscient de la marche qu’il reste encore à gravir pour faire partie de l’élite, l’International tunisien peut toutefois compter sur le soutien apporté par son entraineur Willy Sagnol, en conférence de presse, le lendemain du match : «Il a essayé de se mettre au niveau de ses partenaires, ce qui est à noter, parce que ce n’est jamais facile pour un jeune joueur de rentrer comme ça…Hazem effectue quand même des prestations intéressantes en ce moment en équipe réserve. Et vu nos problèmes d’effectif, il tait tout à fait logique que ce soit lui qui monte à l’étage du dessus. ». Sous contrat jusqu’en juin 2016, l’avenir en Marine et Blanc du joueur n’est pas encore acté. Nul doute que de belles prestations à l’étage supérieur pourraient en décider autrement.

@2022mag.com