L’attaquant international algérien, Rachid Ghezzal, 29 ans, revient de nulle part depuis qu’il a rejoint Besiktas, l’un des  trois géants du football turc et d’Istanbul, la capitale la plus dingue de foot d’Europe. Arrivé l’été 2020 sous les couleurs de l’actuel leader de la  à la toute dernière minute du mercato, le natif de la capitale des Gaules réalise une campagne exceptionnelle qui fait de lui le meillleur passeur avec 17 offrandes.

L’homme se dit heureux et apaisé comme il ne l’a pas été depuis longtemps : » Aujourd’hui, dans le football, tout est basé sur les chiffres, le nombre de buts inscrits ou le nombre de passes décisives, a-t-il confié dans un entretrien passionnant  accordé au magazine Soofoot, sincèrement, je suis très heureux. Ça me donne confiance en moi, et je suis très épanoui. Ici, j’ai des responsabilités sur le terrain et je dois les assumer tous les week-ends. Je sais que je suis entré dans l’histoire avec mes dix-sept passes décisives. J’avoue que je surveille ça de près et on m’en parle tellement que de toute façon, ça ne pouvait pas m’échapper, même si je voulais ne pas y faire attention ».

171134579_6175737445785480_7768137844755042402_n

Maintenant qu’il a retrouvé le groupe des Fennecs qui est devneu champion d’Afrique en son absence, il espère enfin donner la pleine mesure de son talent. Restera-t-il  en Turquie, à l’heure  où  la lumière est revenue sur lui ? Les gazettes bruissent d’un intérêt de l’Olympique  Lyonnais, son club formateur. En réponse, le joueur ne botte pas vraiment en touche et ne dit pas que cela ne l’intéresse pas :  » J’ai vu dans la presse et sur les réseaux que la rumeur circulait, mais c’est plus de l’intox que de l’info. Moi, je n’ai eu aucun contact concret en tout cas, ça ne veut pas dire que ça ne viendra pas, mais pour le moment, je n’y pense pas ».

Pourtant, dans le même temps, Ghezzal reconnaît que c’est avec des regrets qu’il  avait quitté  son club de coeur pour l’AS Monaco  alors tout neuf champion de France au détriment du surpuissant Paris SG : Mais bien sûr que quand je pars en 2017, c’est avec des regrets, parce qu’à la base, je n’ai pas envie de quitter le club. Je veux continuer l’aventure, je veux qu’on trouve un terrain d’entente pour la prolongation, mais malheureusement, ça ne se fait pas. Et puis j’ai l’opportunité de partir à Monaco qui vient d’être sacré champion, mais oui, j’aurais voulu rester. Je pense que je n’avais pas été évalué au même titre que certains de mes coéquipiers ».

a

Rachid Ghezzal : buteur et passeiur ( pour Slimani) à Lusaka face à la Zambie (3-3)

Une chose est sûre, Ghezzal ne devra pas se tromper au moment de prendre une décision entre poursuivre avec le Besiktas qui pourrait être sacré champion  de Turquie dans deux ou trois semaines  et donc habilité à disputer la Ligue des champions et une autre destination qui ne lui garantirait pas au moins le même niveau d’ambition.

Gageons qu’il a retenu les leçons de son long passage à vide vécu successivement à Monaco, Leicester et  sous les couleurs de la Fiorentina. Surtout que la saison prochaine s’annonce excitante  pour l’équipe d’Algérie à laquelle il tient tant. En effet, les Fennecs auront deux objectifs à atteindre: coserver leur titre de champion d’Afrique sur les terres du Cameroun  en janvier février  et valider leur billet pour la phase finale du Mondial 2022 prévue au Qatar.

@Cheikh Mabele