Si Ramy Bensebaïni est dans une forme olympique depuis son retour de blessure, l’équipe du Borussia Mönchengladbach, elle, est dans la tourmente. Elle reste en effet sur trois  défaites successives et beaucoup de buts encaissés ( 14 ). Cette friabilité a néanmoins conduit l’entraîneur Adi Hütter  à demander à l’international algérien de devenir un défenseur axial gauche d’une arrière garde à trois l. Ce qui limite quand même son apport offensif traditionnellement très important. Même s’il a encore inscrit un but spectaculaire dimanche lors de la lourde défaite subie samedi 11 décembre à Leipzig (4-1).

Ce changement et ce sacrifice sont bien acceptés par le champion d’Afrique en titre : »Quand je joue, je veux m’impliquer offensivement, mais ça ne me dérange pas, a confié le joueur formé au Paradou AC dans un entretien accordé au site officiel du Borussia, ce n’est pas la position dans laquelle je me sens le plus à l’aise, mais l’entraîneur m’a utilisé pour la dernière fois dans les trois derniers parce que nous avons également eu beaucoup de blessures. Si le coach a besoin de moi là-bas, je donnerai tout dans cette position et je serai heureux de le faire. J’aime aussi jouer à l’extrême gauche et j’ai marqué deux buts à ce poste contre le Bayern. Mais le coach fait l’équipe, il doit prendre des décisions et je respecterai toujours ses décisions ».

Une chose est certaine, depuis son arrivée en Bundesliga après quatre saisons passées en Ligue1 Française à Montpellier (2015-2016) ouis à Rennes (2016-2019) , le natif de Constantine a pris une toute autre dimension et ce à tous les nveaux : mental, physique, tactique et disciplinaire. Il est devenu un formidable athlète et un soldat fiable. Sur lequel lorgne depuis quelques mois des clubs comme Manchester United, le FC Barcelone, l’Inter Milan  voire le Bayern Munich.

@Cheikh Mabele