Toujours en course pour le podium  en Premier League derrière Manchester City, Liverpool et Chelsea, Arsenal a validé jeudi soir son billet pour les quarts de finale de League Cup non sans avoir souffert devant le modeste Blackpool (2-1). Mais lors de ce match, la mauvaise nouvelle a pris la forme de l’exclusion du jeune prodige franco-marocain Mattéo Guendouzi pour deux cartons jaunes. Un coup dur  pour le milieu défensif qui effectuait un sans faute jusque-là.

Avant de connaître la sanction de la commission de discipline, le natif de Poissy en région parisienne  (19 ans)  été fermement soutenu par Unay Emery: « Il joue bien et il joue avec quelque chose d’essentiel: un bon état d’esprit, a martelé le technicien basque en conférence de presse, c’est un compétiteur. L’action – où il a été expulsé – est une action… Il pousse le joueur par derrière, ça vaut un second carton jaune. C’est de l’expérience. J’ignore si c’est lié à l’expérience ».

L’ancien entraîneur du Paris SG qui a su gérer la progression de quelques jeunes joueurs parisiens  ne considère pas la faute de Guendouzi comme une perte du contrôle de soi: : »Il joue avec l’état d’esprit que j’attends. Aujourd’hui, et à chaque match. Nous avons discuté dans le vestiaire à la mi-temps, c’est crucial de savoir se contrôler. Mais je ne pense pas qu’il ait perdu le contrôle sur cette action. Il a joué l’action comme il le fallait et le carton rouge est une circonstance du match ». Il faut rappeler l’arrivée de  Mattéo  à Arsenal en provenance de Lorient pour 6 millions d’euros était un choix  et un désir d’Unai Emery. Le nouvel entraîneur des Gunners, qui en deux ans de présence à Paris avait  clairement  bien étudié le marché et subtilisé le prodige au nez et à l barbe d’autres grosses écuries; Anglaises notamment.

@Cheikh Mabele