Alors qu’il est depuis la fin du mois d’août un joueur de l‘OGC Nice après avoir quitté Montpellier où il a évolué avec succès durant trois saisons, Andy Delort se retrouve dans le collimateur d’une partie des fans du club héraultais qui l’avaient tanrt adulé et aimé .

Après avoir gardé le slience pendant quelques jours, le neo varois a décidé de mettre les choses au clair pour demander que tout le monde respecte sa décision  et pour dire que Nice a toujours été son premier choix et non une destination par défaut : « C’est allé trop loin dans la haine, s’est insurgé le Fennec champion d’Afrique 2019 dans un entretien publié ce vedredi dans les colonnes de Nice-Matin,  je  peux comprendre la déception suite à certaines déclarations de ma part. Montpellier, c’est le club de chez moi, j’y ai passé trois années exceptionnelles. A un moment, en tant que joueur professionnel, j’ai aussi le droit de rêver et de viser plus haut. A 29 ans, c’était le moment. Je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité de rejoindre Nice. En trois ans, j’ai battu des records de buts, tout donné pour ce maillot et fait plein de choses autour. Je ne mérite pas ça, mais c’est leur problème ».L’attaquant qui s’était montré tellement efficace du côté de La Paillade a également insisté sur le fait qu’il avait vraiment envie  et rêvé de travailler sous les ordres du nouveau caoch niçois, Christophe Galtier.

Enfin, dans la même sortie médiatique, le natif de Sète a renu à rectifier l’idée développée dans les médias comme quoi il avait toujours rêvé de jouer à l’Olympique de Marseille : « Je vais mettre les choses au clair et rectifier certaines choses. J’ai dit ça  (alors qu’il évoluait au Stade Malherbe de Caen) car mon père était fan de l’OM quand j’étais petit. Il suivait ce club dans les années 90 et m’a souvent amené avec lui au stade. Aujourd’hui, ça n’a plus rien à voir, je suis un joueur professionnel, je joue en Ligue 1 contre eux. Pour en finir avec ce débat, je suis très fier de porter le maillot du Gym, je suis bien là », Une mise au point qui rhabille pas mal de monde pour l’hiver. À Maseille comme à Montpellier  et de Marseille. Les prochaines visites  d’Andy Delort  avec les Aiglons du côté de la Cannebière  et de La Paillade s’annoncent chauds, chauds, chauds.

@Cheikh Mabele