Prêté pour une saison sans option d’achat  par l’AS Monaco à Anderlecht, Nacer Chadli ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. Le contrat du défenseur et milieu polyvalent Nacer arrive à expiration le 30 juin prochain, mais le natif de Liège avoue ne pas avoir  encore eu le loisir de penser à ce qu’il fera dans quelques mois.

Une chose est sûre, assure-t-il, il ne regrette pas d’avoir choisi les Mauves pour se relancer après une saison  raté sur le Rocher : « Je n’ai en aucun cas de regret, a-t-l confié au micro de Sporza,  les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’on espérait,  mais le point positif, c’est que j’ai beaucoup de temps de jeu et c’est important pour moi de pouvoir aider l’équipe. Je n’ ai pas la moindre idée de ce que je ferai en fin de saison. Je n’ai pas encore discuté, ni avec Monaco, ni avec  Anderlecht. On verra bien. Ce qui m’intéresse pour l’instant, ce sont les neuf dernières rencontres de la phase classique. Nous avons 9 finales à jouer. Si nous n’y arrivons pas, c’est que nous ne le méritons pas et nous jouerons les PO2. Je suis venu ici pour jouer et aider l’équipe, et je vais continuer à le faire. »Après 20 journées, Anderlecht est neuvième à sept points de la sixième place qualificative pour les Play-offs 1.

Le Belgo-Marocain  est dans la même expectative en ce qui concerne son avenir en équipe nationale alors que se profile l’Euro : « Le Championnat d’Europe est encore loin et je n’y pense pas encore. J’ai encore beaucoup de matches à jouer en club. Les Diables Rouges sont peut-être les favoris du tournoi, mais nous n’avons encore rien gagné. Nous devrons être particulièrement prudents et nous devrons faire mieux que lors de la Coupe du monde ». Pour rappel, Chadli était de l’aventure mondiale en Russie où l’équipe avait fini troisième. Faire mieux à l’Euro, c’est aller  au moins en finale voire le gagner. Avec ou sans le défenseur des Mauves ?  That is the question.
@2022mag.com