Alors qu’en Afrique la trève FIFA courant juin devait servir à  faire disputer les deux premières journées de la phase de goupes des éliminatoires du Mondial 2022, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de les reporter à septembre prochain après avoir « constaté  » qu’un  grand nombre de pays n’était pas en mesure d’offrir des stades homologués selon les standards mondiaux exigés par la FIFA. Cette nouvelle donne met les sélectionneurs des équipe concernées dans l’obligation de meubler les dates libérées dans le calendrier par l’organisation de matches amicaux. En dipsosant de très peu de temps pour le faire. La fFédération algérienne ( FAF) est l’une des premières à dégainer en annonçant la mise sur pied d’un derby nord-africain entre les Fennecs et les Mourabitounes de Mauritanie. Ce match aura lieu le 3 juin

à Blida.  Les hommes de Djamel Belmadi espèrent avoir l’occasion de prolonger leur série d’invincibilité qui dure depius octobre 2018 ( 24 matches sans défaite). Deux autres matches pourraient être proposés aux champions d’Afrique. On évoque  le Mali et/ou le Qatar. La FAF a promis de communiquer sur le sujet dès que possible. Au Maroc aussi on s’affaire. Le coach Vahid Halilhodzic espère avoir au moins deux matches pour peaufiner les automatismes de ses Lions de l’Atlas avant d’entrer dans le vif de la compétition en septembre prochain. Sonr préssentis le Sénégal et la RD Congo.

@2022mag.com