S’il en est un qui flambe deouis le début de la saison de Jupiler Pro League  au sein du Standard de Liège c’est bien le prometteur défenseur axial Ameen Al-Dakhil. Le natif de Baghdad  marque les esprits comme la montré la grosse performance réalisée ce dernier weekend face à Seraing. Une prestation XXL qui a vu le joueur de 19 ans  sauver deux balles de buts meurtières  pour son équipe. In fine, son équipe s’en sort à merveille puisqu’elle  a fini par l’emporter à l’issue d’un match difficile. Son entraîneur, qui en a vu d’autres pourtant, ne tarit pas d’éloges : « Quand tu le vois jouer, tu as l’impression que cela fait des années qu’il évolue dans ce championnat, s’est réjoui  Mbaye Leye au sortir du match,  et pourtant, il est encore très jeune, donc sa marge de progression se veut immense ».

Le joueur, lui, est resté mesuré dans le commentaire de sa performance:  »  C’est normal de réagir ainsi quand on peut être décisif, a-t-il  analysé en conférence de presse,  le groupe a offert un match tellement solidaire qu’il aurait été rageant de ne pas le remporter. Nous avons souffert, parce que nous étions trop bas dans le jeu, mais nous avons tenu le zéro à zéro derrière.Comme tout le monde, j’ai vécu une partie difficile sur la pelouse de l’Union. Le genre de match qui reste en travers de la gorge. Nous avons bien réagi mais il faut déjà se concentrer sur la suite, parce que c’est Anderlecht qui arrive ». Un idscours de vieux briscard ! Arrivé en Belgique à l’âge de cinq ans  avec ses parents irakiens  refugiés politiques, Ameen a suivi un cursus complet chez ls rouges. Intégré en équipe A  en ce début des saison, le jeune international belge (U17 et U-18)  a déjà fait quatre apparitions. Plus que concluantes.

@2022mag.com