Les dirigeants d’Al-Nassr voyaient grand pour le banc technique de leur équipe  depuis le  limogeage  » à l’amiable » de l’entraîneur brésilien Mano Menezes. Les médias saoudiens ont cité les noms de l’Argentin  Marcello Gallardo, du Suisse Lucien Favre,  du Français Rudi Garcia etc. In fine, le club  du président Faisal bin Turki bin Nasser ont revu leur ambition à la baisse. E ils ont fait le choix de  la sécurité en nommant  Pedro Emanuel. Le coach portugais  offre l’avantage de bien connaître la Saudi Pro League et les Ligues du Golfe arabe pour avoir entraîné Al-Taawoun en 2018-2019 et Al-Ain (Emirats arabes unis) en 2020-2021. Pris sans doute par l’urgence du calendrier, Al-Nassr a confié les rênes de son équipe  au natif de Luanda le temps d’une seule saison. Le presse en effet puisque le vice-champion saoudien doit affronter Al-Wahda ( Emirats) le 16 octobre en quart de finale de la Ligue des champions d’Asie.

@2022mag.