A peine avait-il posé ses valises à Khartoum et dirigé son premier match sur le banc d’Al Merreikh  dans le cadre de la cinquième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions  que le Britannique Lee Clark a frappé un bon coup en tenant en échec Al Ahly (2-2), le tenant du titre. Son équipe a mené par deux buts d’écart avant de voir les Red Devils revenir à la marque dans le temps additionnel.

De cet exploit « inachevé », l’ancien entraîneur de Birmingham City et Blackpool entre autres s’est dit fier :  » Ce fut une expérience fantastique pour moi et les joueurs d’affronter  le club le plus titré du football africain, l’un des plus grands sinon le plus grand a-t-il confié au quotidien Arab News, ils ont un énorme succès, une histoire fantastique et de très bons joueurs, mais mon équipe a été brillante dès le coup de sifflet de l’arbitre.Mes joueurs  méritaient de gagner le match. Malheureusement, nous avons raté un penalty et  tant d’autres occasions. Puis nous avons concédé un égalisation  à la 94e minute. Mais la performance de mes joueurs et de mon équipe me donne une grande confiance en l’avenir ».

Si sa nouvelle équipe est d »ores-et déjà éliminée de la LDC, le natif de Newcastle compte bien disputer jusqu’au bout le titre de champion national et mener la vie dure au leader. Deuxième à à trois points du Hilal Omdurman, mais avec un match en retard, Al Merreikh attend avec impatience son  duel avec son adversaire le plus intime prévu le 23 mai pour lui damer le pion et remettre son équipe au centre de la passion soudanaise pour le foot. À suivre.

@2022mag.com