Arrivé au mercato à Gençlerbirligi, un club qui ne joue pas les premiers rôles en Turquie, l’attaquant marocain Moestafa El Kabir, 27 ans, garde cependant un bon souvenir de son expérience saoudienne au sein d’ Al Ahli Djeddah :  “La période que j’ai passé avec Al Ahli a été bonne. On n’a perdu aucun match quand j’y étais et ce fut une belle expérience, a reconnu le joueur nouvellement convoqué chez les Lions de l’Atlas au micro dans un entretien accordé au site marocain mountakhab.net. “J’ai appris et j’ai découvert de nouvelles choses à chaque endroit. En Arabie Saoudite, je n’ai pas été confronté à des problèmes culturels et d’adaptation surtout que j’ai grandi dans un environnement musulman. Cela dit, le niveau des compétitions que j’ai côtoyé auparavant était un peu différent du niveau saoudien. J’étais très heureux là-bas, mais pour certaines raisons personnelles, je voulais revenir en Europe ».  Un atterrissage en douceur sachant que la Turquie est également un pays musulman. Il faut rappeler que le natif de Targuist a fait l’essentiel de sa carrière aux Pays bas et en Suède avec un petit crocher en Italie, à Cagliari.

@2022mag.com