La demi-finale aller de la Ligue des champions  contre l‘Espérance de Tunis n’est prévue  que  le 18 juin au Caire, pourtant l’entraîneur d’Al Ahly, Pitso Mosimane, y pense déjà. Mais sans en redouter l’issue:  » Le duel contre l’Espérance sera difficile, a-t-il affirmé au micro de la télévision officielle des Red Devils, car c’est une grande équipe avec un entraîneur spécial (ndlr, Mouine Chaabani)  mais Ahly est toujours prêt pour les grands matches. Nous avons joué des rencontres plus importantes comme  contre le Bayern Munich lors de la Coupe du monde des Clubs de la FIFA, le Zamalek lors de la finale de la Ligue africaine des champions et nous avons même affronté des adversaires coriaces en Premier League  comme le Pyramids FC, Masry et Ittihad d’Alexandrie. Nous sommes donc toujours prêts pour le grand événement ».

Al Ahly : demi-finale aller de la LDC le 18 juin face à l'Espérance de Tunis (photo page Facebook Al Ahly)

Al Ahly : demi-finale aller de la LDC le 18 juin face à l’Espérance de Tunis (photo page Facebook Al Ahly)

Mais à l’évidence, ll’ambition de l’ancien coach du Mamelodi Sundowns va au-delà du dernier carré continental. Le Sud-africain voit bien son équipe s’offrir une deuxième LDC consécutive  avant d’aller  au Mondial des clubs pour faire cette fois mieux qu’une troisième place :  » Ce n’est pas facile de revendiquer une victoire en Coupe du monde des Clubs, mais nous pouvons toujours le faire ». En se fixant un tel objectif, il est clair  que le natif de Kagiso veut marquer de façon indélibile l’hsitoire des notuples champions d’Afrique des clubs.

Dans le même entretien, Mosimane a confirmé qu’avant de se rabattre le 5 mai  sur le Belge Hugo Broos pour remplacer Molefi Ntseki, la Fédération sud-africaine de fotball (SAFA) evait bien tenté de le débaucher pour qu’il prenne la direction des Bafana Bafana. Une offre qu’il a décliné makgré la passion et la fidélité qu’il éprouve pour son pays natal : « L’équipe nationale sud-africaine m’a prorposé  un contrat  de six ans d’une valeur financière  très élevés ».

Pitso Mosimane

Pitso Mosimane

L’ancien homme fort des Brazilians de Pretoria a révélé que d’aucuns dans son entourage ont essayé de le convaincre de sauter à pieds joints sur cette oportunité :  » Tout le monde a voulu me convaincre  que mes résultats acruels avec Al Ahly n’allaient pas si bons que cela  avec Al Ahly et que je devrais prendre la voie de la facilité et l’argent de SAFA. Mais même  s’il ne me reste que deux ans dans mon contrat, j’ai choisi de continuer parce que je veux gagner à nouveau la Ligue des champions et remporter plus de titres avec le club Dans la foulée,  j’ai informé le président Mahmoud] El-Khatib que je restais avec l’équipe. En Afrique du Sud, tout le monde me voulait là-bas mais j’ai préféré rester avec Al Ahly car c’est une grande opportunité pour moi ».  Il faut rappeler aussi que Mosimane a déjà eu l’honneur de diriger la sélection du pays arc-en-ciel. C’était entre  2010 et 2012. Sans oublier qu’il a été l’adjoint du Brésilein  Carlos Alberto Perreira de 2007 à 2010.

@ Cheikh Mabele