L’innamovible gardien de but de la sélection du Bahrein et du club Al-Muharraq, Sayed Mohammed Jaffer, 36 ans et des poussières ,champion national sortant, s’apprête à disputer dimanche  le match le plus important de son année en affrontant les Ouzbeks du FC  Nasaf  en finale de l‘AFC Cup, la deuxième compétition continentale asiatique. L’homme aux 142 sélections  est fier de pouvoir vivre ce moment qui lui offre la possibilité de voir son équipe temporter son deuxième trophée international après celui glané en 2008.

Se reposant sur son immense et longue carrière, le natif de Manama invite ses coéquipiers à  évoluer sans stress ni calcul. En clair, il leur demande de vivre  à fond ce moment exceptionnel dans la vie du club :  » Nous devons  vivre ce beau moment dans l’instant, a-t-il confié au magazine saoudien  Arabnews, car vous ne pouvez pas savoir  quand vous pourrez le revivre. Pour moi,  il a fallu 13 ans  pour qu’arrive  cette nouvelle opportunité . Et nous ne savons pas si nous en aurons une autre dans le futur proche. Il faut donc profiter de l’instant présent. Ce sont des moments uniques ».

Jaffer insiste pour dire quelle chance ont les siens et lui de disputer cette finale sur la pelouse de leur stade fétiche situé dans la banlieue de Manama:  » Les fans nous donnent un très, très, très gros avantage. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point nous nous sentons plus forts avec eux derrière nous. Nous les sentons comme s’ils étaient dans notre dos. Ils nous apportent un gros, gros soutien ». Une aide d’autant plus précieuse que l’équipe victorieuse de cette finale validera son billet pour l’édition 2022 de la Ligue des champions. Quelle meilleure motivation pour un joueur ?

@Cheikh Mabele