Les choses semblent s’envenimer au Caire entre le Zamalek et la Fédération égyptienne de football (EFA) suite aux lourdes sanctions (http://www.2022mag.com/zamalek-ahly-la-federation-a-eu-la-main-lourde/)  que l’institution faîtière avait pris au lendemain des incidents qui ont émaillés la fin du match de la Super Coupe d’Egypte  entre  Al Ahly  er le  Zamalek.   Sanctions qui ont, rappellons-le frappé les deux clubs. Dans un communiqué  posté sur le site officiel du club, la direction du Zamalek  a annoncé qu’elle  boycotterait  la fin de la saison de Premier League.

A commencer par le Classico programmé lundi soir au Bord El Arab Stadium. « Le conseil d’administration a décidé de ne pas terminer la saison en ligue égyptienne tant que le conseil intérimaire  actuel et illégal  de l’EFA  dirigé par Amr El-Ganainy persiste ». Ce retrait d’un de la compétition d’un des trois clubs favoris pour le titre avec Al Ahly et le Pyramids FC  est mauvais  coup pour la direction intérimaire qui gère la marche de l’EFA depuis la fin du mois de juillet 2019 et la  démission du président de l’EFA Hany Abo Rida et de tous les membres du conseil d’administration. La FIFA  avait alors insisté  pour que la Fédération élise une nouvelle direction au plus tard le 31 juillet 2020.

Lundi soir, Al Ahly va sans doute se présenter sur la pelouse pour disputer le grand derby de la capitale  mais n’aura pas d’adversaire à affronter. Une grande première dans l’histoire d’un des duels les plus fameux du continent africain et du monde arabe. à Suivre.

@2022mag.com