Le but de Munir El Haddadi n’a pas suffi Le match Valence-Barcelone (2-2) fut un régal pour les yeux. Et les oreilles, avec une ambiance volcanique dans le cratère qu’est la Mestalla. Cela avait commencé par un but de Messi et l’on a cru alors que les Catalans allaient dévorer tout cru la bande à Prandelli. Il fallait compter sans le “faux frère”, le milieu offensif maroco-espagnol Munir. Prêté aux Valenciens lors du dernier mercato, c’est lui qui remet son équipe sur les rails et relance le match en égalisant grâce à un but lumineux inscrit plein axe (52’). Puis ce fut au tour de Rodrigo  (56′) de donner un but d’avance aux Locaux. Et l’occasion d’une dernière demie heure de folie. Le Barça se remit en selle par Luis Suarez avant de passer définitivement devant dans le temps additionnel. A la suite d’une faute d’Aymen Abdennour sur Suarez. Valence ne méritait vraiment pas ça.

@Cheikh Mabele