Finalement, à écouter les réactions   des entraîneurs de l’USM Alger et du WA Casablanca  au soir de leur opposition en demi-finale aller de la Ligue des Champions terminée sur un nul sans buts, il n’y a que des satisfaits.  Ainsi  le boss des  Rouge et Noir affirme n’avoir rien à reprocher à ses joueurs  qui ont tout donné selon lui:  »  En tout cas, si j’ai un reproche à faire, ce serait à l’arbitre, car il nous a privés d’au moins un penalty, s’est plaint Paul Put, ce qui est dommage, car cela aurait pu changer complètement la donne. Cela dit, malgré ce 0-0  à domicile, rien n’est encore perdu. Il reste un match retour, pendant lequel nous ferons le maximum pour inverser la tendance. Nous disposons de vingt jours pour le préparer et personnellement, je reste optimiste, car mis à part lors du précédent match contre le Ferroviario Beira, mon équipe a toujours réussi à marquer, même à l’extérieur. Donc, si on parvient à trouver le chemin des filets au moins une fois à Casablanca, l’espoir d’une qualification sera permis. »

USMA _ WAC (0-0), photo cafonline.com

USMA _ WAC (0-0), photo cafonline.com

C’est connu, l’espoir fait vivre. Raison de plus côté marocain  puisque le Wydad est rentré chez lui sans  avoir perdu et sans avoir encaissé le moindre but.  Houcine Ammouta n’avait pas  de reproches à faire à son équipe non plus  :  » Nous avons  considéré qu’il valait mieux ne pas trop se découvrir, a-t-il sereinement expliqué devant les micros des journalistes présents en force, mais au fil du temps, notre équipe a pris confiance et elle a réussi à se procurer quatre ou cinq bonnes occasions, qui malheureusement n’ont pas été couronnées de succès. Je pense que le mauvais état du terrain a été pour beaucoup dans ce manque de réussite, car le Wydad pose le ballon à terre et procède par des passes courtes, ce qui nécessite une pelouse de qualité. « 

 Houcine Ammouta (photo cafonline.com )

Houcine Ammouta (photo cafonline.com )

Heureux de la performance réalisée à Alger devant 50 000 fans adverses, il reste néanmoins sur ses gardes:  » Globalement, nous sommes heureux de repartir avec un nul, mais nous considérons que c’est un score-piège, car il suffit que l’USMA marque un but au match retour pour nous mettre dans l’embarras. Ce sera donc difficile, même pour nous, et il va falloir se montrer à la hauteur pour espérer se qualifier ».Une réserve salvatrice sans doute, car Ammouta tout comme Put doivent avoir à l’esprit le scénario de la demi-finale retour entre le FUS Rabat et le MO Béjaia en demi-finale de l’édition 2016 de la Coupe de la Confédération. Tenue en échec à Béjaia ( 0-0), les Crabes sont allés chercher leur qualification pour la finale  à Rabat en faisant match nul (1-1).

@2022mag.com