Youcef Belaili, l’ancien milieu offensif de l’Espérance de Tunis est indéniablement dans une forme royale. Déjà buteur avec l’USM Alger contre l’ES Sétif (2-1) en Champions League, il a récidivé samedi soir face à El Merreikh (1-0). Malgré cette réussite personnelle et collective, l’usmiste ne veut surtout pas s”enflammer”: “ On doit garder les pieds sur terre et continuer à gérer le reste du parcours match par match, a-t-il martelé dans les colonnes de competition.dz, n’oubliez pas qu’il nous reste encore quatre matches à disputer et tout reste jouable. On doit continuer à défendre nos chances crânement pour espérer atteindre le carré d’as de la Ligue des champions africaine.” Le natif d’Oran  attribue cette réussite à la bonne préparation effectuée cet été après l’énorme trou d’air subi à la fin de la saison dernière: “ On a confirmé que notre exploit réalisé à Sétif face au tenant du titre n’était pas du tout un coup du hasard, mais notre vrai retour. J’avoue que notre retour en force est dû à notre bonne préparation effectuée au Maroc. “ Alors qu’il semble s’être installé comme un jeune patron au sein de l’armada usmiste, les bruits concernant un transfert avant la fin de son contrat (juin 2016) reviennent avec insistance. Outre l’Espérance de Tunis (encore nostalgique) et le Club Africain , les pistes les plus sérieuses – parce que plus fructueuses financièrement- viennent du Qatar où Umm Salal et Al-Arabi sont à l’affût.

@2022mag.com