Pour remplacer François Ciccolini viré après un match seulement, l’USM Alger a choisi un homme, Thierry Froger, qui connait déjà la maison. Le technicien français, qui a paraphé un contrat d’un an,  avait en effet dirigé les Rouge et Noir pendant 8 mois en 2018-2019 avec des résultats mitigés.

Le bilan chiffré est le suivant: 50% de victoires, 20% de nuls et 30% de défaites. Car même  si la formation de Soustara avait fini par remporter la Ligue 1, c’est au lendemain d’une défaite en championnat  concédé dans le derby qui l’opposait au MC Alger (2-3)   que Thierry Froger  s’était vu signifier son licenciement. L’USMA était alors leader avec cinq points d’avance sur le JS Kabylie.  Les éliminations  prématurées en Coupe d’Algérie et dans la Coupe de la Confédération ont fait le reste.

Attendu à Alger  ce mercredi, le natif du Mans    travaillera avec  le staff technique déjà en place composé de l’adjoint Bouziane Benaraïbi, du préparateur physique,  Baup, et de l’entraîneur des gardiens de but, Mohamed Benhamou, l’ancien keeper du Paris SG et de l’équipe nationale algérienne.

 Thierry Froger n'avait pas pu fêter le titre de champion d'Algérie  2019 remporté par l'USMA dont il fut sur le banc pendant 25 journées.

Thierry Froger n’avait pas pu fêter le titre de champion d’Algérie 2019 remporté par l’USMA dont il fut sur le banc pendant 25 journées.

Sa mission devrait commencer vendredi prochain à l’occasion du  déplacement à Tlemcen pour se mesurer au Wydad local. Un math déjà crucial car l’USMA reste sur deux défaites face au CR Belouizdad (1-2  en Super Coupe d’Algérie ) et à l’ES Sétif (0-0) et un nul ramené de Bechar face à la JS Saoura (2-2).Ce n’est pas l’urgence, mais presque.

Une chose est certaine, au moment de quitter le banc des  Rouge et Noir le 14 mars 2019, l’ancien entraîneur avait eu le bon goût de s’en aller sans rancoeur aucune  en laissant un message chaleureux aux fans:  » Je ne peux pas citer tous les noms. Je ne peux pas partir sans avoir une pensée aux supporters, avait-il  confié, si nous avons vécu un rendez-vous fantastique, c’est grâce à nos fans qui sont le passé, le présent et l’avenir du club. Bologhine est un souvenir extraordinaire pour moi. Les Algériens sont des gens très accueillants. Et l’Algérie est un très beau pays avec beaucoup de choses à voir. Il faut soutenir les joueurs, les dirigeants. Il faut gagner le championnat car l’USMA le mérite. Sachez que j’ai pris un grand plaisir à travailler à l’USMA et à partir de la France, j’en serai le premier supporter ».De la nature des premiers résultats dépendra la qualité de la  future relation  avec l’environnement

@2022mag.com