Leader serein de la Ligue 1 mais compétiteur malheureux à l’international, l’USM Alger. avait le choix de se renforcer cet hiver. Après avoir officialisé  l’arrivée de l’Ivoirien  Assie Koua Vivien, les Rouge et Noir ont débauché d’Al-Shabab Riyadh (Arabie Saoudite ) le milieu de terrain international libyen Muaïd Ellafi  (22 ans). Histoire de muscler le coeur du jeu d’une formation qui a manqué de souffle dans les moments décisifs de la première partie de saison.

Mais l’USMA devra patiente un peu avant de bénéficier de façon efficace des services du natif de Zilten. Ce dernier s’est bien sûr dit heureux de débarquer dans la capital algérienne :  » Je suis fier de venir en Algérie pour défendre les couleurs d’un grand club qui est l’USMA, a-t-il confié lors de sa présentation officielle à la presse locale, un club habitué à prendre part aux compétitions internationales. J’ai entendu beaucoup de bien de ce grand club algérien. Le challenge de l’USMA m’a intéressé. D’autant plus que le championnat algérien pourrait être un tremplin durant ma carrière ».

Sur son marque de temps de jeu,  le Chevalier de la Méditerranée s’est voulu rassurant: “Je ne suis pas inquiet. Je m’entraînais régulièrement. Je vais entamer la préparation avec l’équipe afin d’être prêt pour la reprise du championnat. Je suis venu à l’USMA pour gagner des titres. Je ferai de mon mieux pour prouver ce dont je suis capable ».  Le coach Thierry Froger ne s’est pas encore  exprimé sur cette signature mais connaissant sa réputation de rigueur, il a sans doute donné son aval. Joueur élégant, celui qui est surnommé le « Dybala arabe » est adroit des deux pieds et peut évoluer dans les couloirs ainsi qu’au coeur du jeu.Il est autant capable de délivrer des caviars que de marquer. Il pourrait faire ses débuts mardi en Coupe d’Algérie face à l‘ASM Oran.

@2022mag.com