Le football offre parfois des situations cocasses. Celle que vit Miloud Hamdi l’entraîneur de l’ USM Alger l’est un peu. Alors que son équipe caracole en tête depuis le début du championnat de Ligue 1 et qu’elle se trouve à un point du titre, il sent que l’ambiance est morose autour du club et une certaine défiance à son égard. Ce qui l’a fait réagir lors de sa dernière conférence de presse: : “J’ai vu des choses très méchantes me concernant, a-t-il confié, je laisse chacun avec sa conscience, je n’oublie pas. Il y a des gens qui oublient très vite d’où on vient et ce qu’on vient de faire cette saison. Je fais allusion aux gens qui sont ingrats avec moi, ils se reconnaîtront.” Et d’ajouter : “Je parlerai de mon avenir après le match face à l’ASMO, ma situation n’est pas importante ». L’homme qui a emmené l’USM Alger en finale de la Champions League refuse d’évoquer son avenir à la tête de l’équipe : « Aujourd’hui, le plus important est de fêter le titre de champion, moi je passe en second, mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’on essaye de tout faire pour que ce titre de champion devienne amer. On a l’impression de vivre l’ambiance d’une équipe relégable, alors que nous sommes premiers avec 11 points d’avance. Nous avons joué une finale de Ligue des champions d’Afrique, nous sommes à deux doigts du titre, mais…” A la décharge de ses contradicteurs, il faut reconnaître que les trois derniers résultats de l’équipe sont médiocres. L’USM Alger a perdu deux matches dont un face à un relégbale ( 0-3 face a Relizane) et concédé un num a son frère-ennemi le MC Alger (2-2). Une victoire samedi face à l’ASMO donnerait le titre aux Rouge et Noir et éviterait que l’arrière-goût amer ne vire au rance.

@2022mag.com