C’est officiel:  le Serbe Ivan Jovanovic est le nouveau sélectionneur des Emirats arabes unis. Annoncé  en décembre, il a été présenté cette semaine aux médias. Le remplaçant du Néerlandais  Bert Van Marwijk  a du pain sur la planche.Alors que les éliminatoires combinées Mondial 2022-AFC 2023 reprendront en mars prochain, il n’aura qu’un ou deux stages pour préparer une équipe bien mal engagée dans la compétion en ayant perdu deux des des quatres matches disputés dans le groupe G.

Pour montrer l’urgence de la situation, lors de sa présentation il était entouré par une partie de l’état major de la fédération. Etaient présents, en effet,  Ghanem Mubarak Al Hajri, membre du comité de transition, président des équipes nationales et du comité des affaires techniques; Hamid Ahmed Al Tayer, Ali Hamad Al Badawi, membres du Comité de transition; et Ibrahim Al Nimr, secrétaire général adjoint pour les affaires techniques.

Ivan Jovanovic

Ivan Jovanovic

Dans son intrevention publique, lancien entraîneur d’An Nassr n’a pas manqué de montre qu’il était conscient de la précarité de la station de la bande à Ali Mabkhout :  » « Je dois m’assurer que l’équipe sorte de cette crise. Je ferai de mon mieux pour emmener l’équipe nationale au prochain tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. C’est le seul objectif que je me suis fixé depuis dès ma nomination à la tête de l’équipe. Nous devons gagner les quatre matches. Nous devons être plus forts mentalement et physiquement. J’ai besoin de joueurs prêts pour ces quatre grands rendez-vous. C’est simple. »  En vérité, l’équation est simple. Si les Emirats veulent valider leur billet pour le troisième tour  qui qualifiera  cinq équipes au Mondial,  ils devront sans condition  remporter les quatre matches qu’il leur reste à disputer  dans la groupe G face au Vietnam, à la Malaisie, à la Thaïlande  et à l’Indonésie.  

@2022mag.com