Pour Nabil Maaloul,  nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage , le coup d’essai a ressemblé à un coup de maître. Battre l’Egypte, vice championne d’Afrique, avec la manière, est une belle performance.L’ancien entraîneur de l’ES Tunis, explique comment il est arrivé à déjouer le plan de Pharaons : « Ce n’était pas un match facile, et c’est toujours le cas dans les duels  entre Tunisiens et Egyptiens. Ce qui compte dans de tels matches, a-t-il confié en conférence de presse, c’est la victoire, mais nous l’avons fait aussi avec la manière. Nous étions  bien préparés et  avons dominé le match de bout en bout contre les finalistes de la dernière Coupe d’Afrique des Nations et la première équipe africaine dans le classement FIFA .Nous connaissions leur style de jeu et c’est pourquoi nous avions toujours  gardé sous surveillance Abdallah El-Said, Mohamed Salah et Ramadan Sobhi Nous avons également  pressé leur défense pour les forcer à jouer de longs ballons  et briser leur possession de balle. Les Egyptiens sont effectivement tombés dans le piège puisque Hector Cuper a confirmé qu’il avait laissé Abdallah El -Said le plus longtemps possible sur le terrain espérant un exploit de sa part. Mais l’atout maître de l’Argentin avait été muselé jusqu’à l’écoeurement.

@2022mag.com