Il a fallu attendre la 19ème journée pour voir l’ES Tunis concéder sa première défaite en Ligue 1.Un malheur n’arrivant jamais seul, c’est face à l’ennemi intime et dans un Classico  que les Sang et Or ont chuté. Un match tendu comme le fut le duel face à l’ES Sahel (3-2- jeudi dernier, avec deux  exclus,  Chamseddine Dhaouadi (EST) et  Saber Khalifa (CA)  mais avec un résultat moins souriant pour les coéquipiers de l’Ivoirien Fousseyni Coulibaly. Bien sûr, cette défait n’a aucune conséquence inquiétante dans les faits. Le champ en titre possède encore ! points  d’avance  sur son dauphin et il ne lui reste plus qu’un cador à  croiser  lors des prochaine semaines. Le voyage à Sfax, prévu le 11 mars, sera doute et sans manquer de respect aux autres concurrents,  le dernier écueil sur le chemin du titre national. Cela dit, il ya tout de même comme une garde baissé depuis le début de l’année, la formation dirigée par  Khaled Ben Yahia patine  comme en a témoigné le match nul concédé à Noukachott face  à l’ASC Concorde (1-1) au match aller du premier tour de la Ligue des champions. Nouveau test sur l’état de forme des espérantistes: mardi face aux Mauritaniens.

@ 2022mag.com