Coup sur coup, le football tunisien vient de perdre deux de ses illustres serviteurs. Le premier, Hédi Braïek, ancien grand buteur du Stade Tunisien des années 50-60, est décédé à l’âge de 88 ans. Né à Tunis, il avait tenté la carrière pro en France à Cannes et Rouen avant de rejoindre le ST en 1955 avec lequel il remporta 3 coupes nationales et un championnat (1956-57). Braïek porta aussi à dix reprises le maillot de la sélection tunisienne.

L’autre grand disparu est celui qui apporta à la Tunisie sa toute première Coupe d’Afrique des clubs, Moncef Melliti. Ce dernier est décédé le week-end dernier à 76 ans à la suite d’une chute mortelle de la fenêtre de sa maison. Ancien latéral gauche de métier et international de surcroît, Melliti était le coach du CA Bizerte vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en décembre 1988.

 

@2022mag.com