Après deux défaites consécutives  dont une salée pour débuter le Mondial face à l’Angleterre (1-2) puis face à la Belgique (5-2), les Aigles de Carthage ont fini sur une bonne note en dominant le Panama (2-1). Leur première victoire en Coupe du monde  depuis 1978. Au moment de faire le bilan, les Tunisiens ont voulu rester positifs. A l’image du défenseur de Leicester City,  Yohan Benalouane, qui considère que la défaite va beaucoup servir pour la suite de l’histoire: « Nous avons eu des matches difficiles, mais nous progressons pas à pas, a-t-il confié en conférence de presse, c’est une équipe jeune avec du potentiel. Dans la vie, vous ne perdez jamais. Quand tu perds, tu apprends. Dans cette compétition, nous avons appris et cela sera important pour l’avenir. Il est certain que nous voulions faire mieux, mais nous avons affronté  des adversaires difficiles et ce n’était pas facile ».

Agé de 31 ans, le natif de Bagnole-sur-Cèze a  encore trois ou quatre ans de haut niveau devant lui, mais il aimerait bien que la suite de l’aventure s’écrive aussi avec le le sélectionneur  Nabil Maaloul:  » Il a montré ses qualités », a déclaré Ben Alouane. « Bien sûr, les gens vont commencer à parler, mais nous sommes tous derrière l’entraîneur. Vraiment, il est une personne extraordinaire et nous sommes tous fiers d’avoir joué la Coupe du monde avec lui ». Pour le moment, l’ancien coach de l‘ES Tunis  ne semble pas remis en cause par son employeur, la Fédération tunisienne de football (FTF), mais c’est bien lui qui affirme avoir besoin d’un temps des réflexion.

@Cheikh Mabele