Premier match officiel de la nouvelle saison, la finale de la Coupe nationale (édition 2018-19 rebaptisée du nom du président Beji Caïd Essebsi) a été remportée samedi soir à Radès par le CS Sfaxien aux dépens de l’Etoile du Sahel. Après un match nul et sans but avec prolongation, le CSS s’est imposé à l’issue de l’épreuve des tirs au but (5-4).

Pendant la rencontre, les joueurs de Faouzi Benzarti ont touché par deux fois le poteau, une fois dans le temps règlementaire et la seconde dans la prolongation. Mais le héros de cette finale aura été le gardien de but sfaxien, Aymen Dahmène, qui a repoussé trois tentatives de l’ESS. Son alter ego soussien, Makrem Bediri, a de son côté stoppé deux frappes du CSS.

Le CSS, entraîné par le Monténégrin Nebojsa Jovovic, remporte donc sa cinquième coupe nationale après 1971, 1995, 2004 et 2009. C’est aussi le triomphe d’un groupe essentiellement composé de jeunes joueurs formés par le CSS, qui aura son mot à dire en championnat, derrière l’Espérance et l’Etoile. Voici les équipes qui ont débuté le match :

CS Sfaxien : Aymen Dahmene – Hamza Mathlouthi, Heni Amamou, Nassim Hnid, Houssem Dagdoug – Hamza Jelassi, Houssem Ben Ali, Jassem Hamdouni, Mohamed Ali Moncer – Alaa Marzouki, Firas Chaouat. Entraîneur : Jovovic.

Etoile du Sahel : Makrem Bediri – Mortadha Ben Ouannes, Zied Boughattas, Saddam Ben Aziza, Wjdi Kechrida – Malek Baayou, Mohamed Methnani, Alaya Brigui, Maher Hannachi – Yassine Chikhaoui, Karim Laaribi. Entraîneur : Benzarti.

@2022mag.com