Récemment diplômé en France, où il a décroché le DES à Clairefontaine, le seul joueur africain à avoir remporté la CAN et le CHAN cherche désormais un club afin de poursuivre sa carrière de technicien.

« Mon rêve : rejoindre l’encadrement des Aigles de Carthage et pourquoi pas, entraîner un jour mon équipe nationale ! » Adel Chedli ne le cache pas, il aimerait bien un jour prendre la direction de la sélection, lui qui a vécu deux sacres continentaux sous le maillot tunisien : la CAN 2004 à la maison puis le CHAN 2011 au Soudan. Deux titres qui font de lui une exception et une rareté sur le continent africain.

Adel Chedli

Adel Chedli

« J’ai bossé comme un malade pour décrocher ce DES, le plus haut diplôme d’Etat décerné en France. Malheureusement, il ne permet pas d’entraîner des clubs pros dans l’Hexagone. Mais ce qui m’intéresse dans un premier temps, ce serait de diriger un club ambitieux de niveau National 2 (ex CFA). Je peux en revanche coacher au-dessus à l’étranger ».

Toujours basé dans le sud de la France -il a entraîné la saison passé l’AC Arles en Régionale 2 française avant de quitter le club début juin – Adel Chedli a lancé quelques discrets appels du pied à ses anciens clubs comme Saint-Etienne et Sochaux, mais ils n’ont pas été des plus réactifs. Sans compter les amis d’hier qui, dit-il, ne décrochent plus…

« Mes amis du foot ne me calculent plus trop, maintenant qu’ils sont en place dans des clubs ! Je me souviens qu’avec certains, on s’était dit que le premier qui prend un club aidera l’autre. Aujourd’hui, ils ne décrochent pas, ne répondent même pas… Je découvre aujourd’hui ce que ne je voyais pas forcément quand j’étais joueur ! »

Loin d’être découragé, Chedli, qui fêtera ses 43 ans en septembre, prend pour exemple Djamel Belmadi, récemment vainqueur de la CAN avec l’Algérie : « Quand je le vois, je me dis que l’espoir est permis, nous sommes de la même génération. » Nul doute que le profil de ce jeune technicien, dont on aura apprécié les analyses technico-tactiques sur l’antenne de BeInsport lors de la CAN égyptienne, ne devrait pas tarder à intéresser un club, en France ou ailleurs…

@2022mag.com