Qui va rejoindre la Renaissance de Berkane, déjà qualifiée pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine  (CAF) ? Réponse ce dimanche, avec un possible tir groupé des clubs algériens…

Déjà, une première réponse est intervenue dès hier avec la validation attendue et sans surprise du CS Sfaxien. Vainqueur 4-1 à domicile des Rwandais de l’AS Kigali, le club tunisien est revenu de son déplacement avec un match nul (1-1). L’international Firas Chaouat a répondu à la 61e au Nigérian Abubakar Lawal (44e). Le CSS a donc rejoint Berkane.

L’Etoile du Sahel devait recevoir aujourd’hui les Young Buffaloes d’Eswatini et après le court succès en déplacement (2-1), les Etoilistes étaient logiquement appelés à offrir un beau spectacle offensif sur leurs terres. Malheureusement, les visiteurs n’ont pu se déplacer ce week-end en terre tunisienne. La CAF devrait rapidement statuer sur ce cas. 

 ES  Sahel : faire honneur au palmarès en validant son ticket pour la phase de groupes de la Coupe de la CAF

ES Sahel : faire honneur au palmarès en validant son ticket pour la phase de groupes de la Coupe de la CAF

Un autre club tunisien, l’US Monastir, va devoir forcer son destin face à l’un des favoris de cette CDC, après y avoir été reversé : le Raja Casablanca. L’USMo s’est inclinée (1-0) au Maroc et doit trouver les ressources mentales pour renverser ce résultat. La tâche de Lassaad Chabbi paraît complexe face au Raja de Jamal Sellami

Autre club marocain mais en ballotage défavorable lui, le Tihad Casablanca pensionnaire de Botola 2. Battu 2-0 à Kitwe par le Nkana FC, on imagine mal ce club désormais entraîné par Abderrahim Talib (ex-FAR) réussir une « remontada » de 3 buts qui l’enverrait, exploit historique, en poule…

Passons maintenant aux deux représentants algériens en CDC. A priori, l’ES Sétif part avec un ascendant psychologique non négligeable après sa victoire 2-1 à Kumasi contre l’Ashanti Kotoko. On voit mal les joueurs de Nabil Kouki lâcher la qualification après avoir réussi la moitié du chemin la semaine dernière. 

La tâche sera en revanche un petit peu plus difficile pour le Français Denis Lavagne, à la tête de la JS Kabylie. Battus (2-1) à Bamako par le Stade Malien, et à la dernière minute sur un penalty qui a fait couler beaucoup d’encre, les Canaris du Djurdjura doivent absolument se méfier de cette équipe qui compte un grand nombre de finalistes du récent CHAN, comme Djigui Diarra, Samaké, Yacouba Doumbia, Demba Diallo ou encore Mamadou Coulibaly alias Madou Coulou, auteur du fameux penalty. La JSK est prévenue, il lui faudra marquer sans encaisser.

ES Sétif : les  Aigles Noirs en pole face u Kumasi Kotoko

ES Sétif : les Aigles Noirs en pole face u Kumasi Kotoko

A priori, rien à craindre pour le Pyramids FC vainqueur 2-0 à Ebimpe du Racing Abidjan, grâce à un doublé de Eslam Issa. Les nouveaux riches du football égyptien, africain et arabe partent de nouveau favoris chez eux, même privés de Ahmed Fathi et Abdallah Saïd, leurs deux ténors d’expérience.

Enfin, l’épopée des Libyens du Ahly Benghazi paraît être arrivée à son terme. Après le nul (1-1) de l’aller au Caire face au DC Motema Pembe, le déplacement à Kinshasa ressemble au combat de trop. On ne voit pas comment cette équipe, qui n’a disputé qu’un match de championnat qui vient à peine de reprendre (le 4 février, contre le Hilal 2-1) pourrait réussir l’incroyable exploit d’éliminer un club de la RDC chez lui. Son coach serbe, Déjà Arsov, y croit en tout cas… 

A l’issue de ces rencontres, les seize qualifiés de ce tour de cadrage prendront part au tirage au sort qui les répartira dans quatre groupes de quatre équipes. La RS Berkane, championne 2020, est qualifiée d’office. Nous y reviendrons. 

@Samir Farasha