En dépit des 190 buts inscrits  en 224 matches dans sa solide  carrière et du titre de meilleur joueur asiatique décerné par l’AFC en 2017, il manquait à l’international syrien Omar Al Soma une participation à une  grande compétition internationale. A 29 ans, il était temps. Cela aurait pu être le Mondial 2018, mais l’Australie a fait barrage au sens propre comme au figuré . Et le Lion de est très heureux et rempli d’ambition à l’idée de croiser la route des Socceroos.

Le mot qui était revenu le plus dans son discours avant le match contre la Palestine ( 0-0) c’était l’excitation :  « Je suis très excité, a–t-il confié dans les colonnes du sit afc.com, c’est la première fois que je participe à un tel tournoi et c’est très spécial d’être ici, aux Emirats, un pays que j’aime beaucoup. Nous avons beaucoup de fans syriens ici  »  Placé dans la groupe B, avec la Palestine, la Jordanie et ‘Australie, le joueur du Ahli  en Saudi Pro League  rêve de gloire et il sait que cela passera pas un sans faute.

S’il attend comme ses coéquipiers avec impatience le match revanche face aux Australiens,  l’Aigle de Qasyoun  respectait voire craignait un peu  les deux derbies  de la vallée du Jourdain :  » Ces pays (la Palestine et la Jordanie) sont très similaires en termes de style de jeu et d’esprit de combat, mais nous sommes peut-être un peu meilleurs parce que nous avons atteint les séries éliminatoires de la Coupe du monde ». Le résultat contre les Palestiniens de Noureddine Ould Ali lui ont donné raison. Procain match le 11 janvier face à la Jordanie.

@2022mag.com