Nous sommes au moins sûrs d’une chose, la désignation de la ville hôte de la prochaine édtion de la Supercoupe d’Afrique des clubs ne donnera lieu à aucune contestation. En effet, la Confédération africaine de football (CAF) vient d’annoncer que c’est Dar Essalam, la capitale de la Tanzanie, qui recevra le choc entre le champion d’Afrique en titre, le Wydad Casablanca (Maroc) et  le vainqueur de la Coupe de la Confédération africaine, la Renaissance de Berkane ( Maroc ).

Une affiche de Botola Pro Iwin 1 délocalisée en quelque sorte. Il faut se souvenir que le finale de la Ligue des champions qui avait opposé  en mai dernier Al-Ahly du Caire au Wydad au stade Mohammed V de la capitale économique chérifienne avait provoqué une  véritable polémique en Egypte. Les Red Devil avaient même porté plainte devant la FIFA.

En vain ? Pas vraiment,  puisque  la CAF, lors de la même réunion de son bureau exécutif, dimanche à Rabat  en présence  de son président le Sud-africain  Patrice Motsepe et de Gianni Infantino, le patron de la FIFA, a  décidé de retourner à l’ancien format de la finale de la Ligue des champions et de la coupe de la Confédération qui se jouera désormais en aller et retour.

@2022mag