En dominant le Zamalek (3-2), Al Ahly a remporté sa dixième Super Coupe  d’Egypte sur les 17 disputées depuis 2001 et sa sixième  consécutive  contre trois  succès pour son grand rival cairote (2001, 2002 et 2003). Et contrairement à  ce que peut indiquer le score serré, le Zamalek n’est pas passé très loin d’une débacle. Il a été en effet mené 3 à à 0 après 49 minutes de jeu avec deux buts encaissés en l’espace de quatre minutes à cheval entre la fin de la première période et le début de la seconde.

Trois réalisations signées Hussein El Shahat  (45+3′) et Ayaji ( 19′, 49′). Dans une dernière demie heure les  Chevaliers  Blancs ont connu un vrai sursaut  en réduisant l’écart par l’intermédiaire d’un premier penalty transformé par Mahmoud Alaa Eldin 64′, 76′) . Les 10 000 spectateurs du Borg El Arab Stadium vont assister alors à un dernier quart d’heure de folie avec des contres dangereux des deux côtés mais aucune action ne sera concrétisée. Il faut rappeler que ce match concernait l’édition 2018 de la Suoer Coupe. Les deux équipes vont se retrouver d’ici la fin de l’année pour s’affronter pour le gain du trophée 2019.

@2022mag.com

Les équipes

Ahly: Mohamed El-Shennawi, Ahmed Fathi, Mahmoud Metwalli, Yasser Ibrahim (Hossam Ashour, 71′), Ali Maaloul, Hamdi Fathi, Amr El-Sulaya, Mohamed « Afsha » Magdi, Hussein El-Shahat, Ramadan Sobhi, Junior Ajayi (Marwan Mohsen, 84′). Entraîneur : René Weiler

Zamalek: Mohamed Awad, Mohamed Abdel-Shafi, Mohamed Abdel-Ghani, Mahmoud Alaa, Hamdi Nagguez, Ferjani Sassi, Tarek Hamed, Youssef Ibrahim, Achraf Bencharki, Mahmoud Shikabala ‘Emam Ashour, 65′), Mohamed Ounajem. Entraîneur:Micho Sredojevic,