Après avoir bien joué et dominé, les Mamelodi Sundowns ont pourtant été battus par Al Ahly. Une défaite par deux buts d’écart sans avoir inscrit le fameux but à l’extérieur qui vaut double? Ce qui  logiquement réduit le champ des possibilités pour les Brazilans.

Pourtant,  à l’heure de fait le bilan de la soirée cairote, leur entraîneur semble croire sincèrment que ses hommes sont capables de renverser la situaton samedi prochain : «Je n’ai jamais vu les Sundowns vaincre Al Ahly en Egypte,  a reconnu  Manqoba Mngqithi,  avant d’ajouter, et je n’ai jamais vu Al Ahly jouer le contre  sur sa propre pelouse  Maintenant, on peut dire que la première mi-temps est terminée et la seconde aura lieu à Johannesburg ».

 Manqoba-Mngqithi

Manqoba-Mngqithi

Pour le natif d’ Umzimkhulu, dans le  KwaZulu-Natal, son équipe à fait mieux que se défendre sur les bords du Nil et méritait certainement mieux  devant un adversaire qui a des forces mais également certaines limites :  » Nous avons dominé le milieu de terrain et avons gaspillé plus d’une chance. La performance en seconde période a été meilleure, mais nous nous sommes créé le même nombre d’occasions qu’avant la pause..Je respecte Al Ahly. Ils ont des joueurs intelligents comme Mohamed Sherif, Afsha et Taher Mohamed. Al Ahly n’est pas fort en défense. Al Ahly est une équipe offensive, ils ne sont pas habitués défendre, et nous pouvons exploiter cette faille.Je suis convaincu que nous sommes une grande équipe, et ce n’est qu’une défaite d’un match Je suis satisfait de la performance de mes hommes et nous étions parfois meilleurs. Certes, le  pourcentage  de qualification est de 60% en faveur d’Al Ahly mais nous avons l’avantage de jouer le match retour dans notre stade, et nous pourrons marquer plusieurs buts ».

Si les chiffres sont parfois têtus et racontent  qu’une défaite par deux buts d’écart est  souvent un mur infranchissable, ont peut reconnaitre au technicien  qu’il a la foi chevillée au corps et que cela peut sublimer son groupe le moment venu.

@2022mag.com