Selim Amallah est actuellement l’homme fort du Standard de Liège. Efficace et souvent décisif comme il l’a été jeudi en inscrivant un des  deux buts qui ont permis à son club de se qualifier  pour le troisième tour  qualificatif à la phase de groupes de l‘Europa League  au détriment  des Gallois de Bala Town. Une bonne nouvelle en attendant de défier les Hongrois de Vojvodina.

Mais ce  qui semble le plus réjouir  le belgo-marocain c’est le retour du public dimanche à Slessin  l’antre des Rouches pour un match contre Courtrai pour le compte de la sixième journée de Jupiler League :   » Notre niveau de jeu va augmenter automatiquement en fonction de la qualité de l’adversaire, a-t-il confié en conférence de presse, je ne me tracasse pas. Par contre, je me rejouis déjà d’évoluer devant nos 7.500 supporters ce week-end. Cela fait un moment que nous attendons cela. Jouer sans eux, ce n’est pas pareil. Nous nous réjouissons d’avoir notre douzième homme à nos côtés car nos supporters savent nous pousser quand ça va moins bien ». Il faut rappeler que les responsables sanitaires belges ont enfin autorisé le retour des supporters dans les stades à charge pour les autorités locales d’en préciser la jauge.

Mais l’autre bonne nouvelle dont ont bénéficié les Liégeois c’est la première titularisation de la saison  du milieu offensif droit  Mehdi Carcela. L’international marocain e s’est pas privé de s’en réjouir  : « Oui, ça fait du bien d’être aligné d’entrée de jeu et d’engranger ainsi plus de minutes »,  a-t-il confié  à Voo Sport World,  cela s’est bien passé pour un premier match après autant de temps d’attente. Ce ne fut pas si simple car les Gallois ont fait preuve d’engagement et cassaient parfois le jeu. Mais j’ai pris du rythme et du temps de jeu, c’est le principal ». Ke Lion de l’Atlas en a peodité pour expliquer son retard à l’allumage : « Ayant un peu mal vécu le confinement, il m’a fallu un certain temps pour être bien psychologiquement, ce qui est le cas depuis trois semaines. Ce jeudi soir, j’ai pu démontrer à nouveau mes qualités même si ce n’était pas un match de haut niveau ». C’est l’entraîneur français Philippe Montanier qui doit être content d’avoir  avec le retour de Mehdi deux atouts offensifs disponibles au lieu d’un.

@2022mag.com