Après la demi-finale perdue par les Iraqiens contre la Corée (2-0), le sélectionneur des Lions de Mésopotamie a livré son analyse et évoqué l’avenir de l’équipe et le siens. Morceaux choisis.

 

LE MATCH

« Nous avons fait deux erreurs défensives qu’ils ont su parfaitement capitaliser. Ca ne pardonne pas face à une équipe de la valeur de la Corée. Le fait d’avoir eu un jour de repos en moins par rapport à la Corée s’est avéré un inconvénient pour nous. Après, les joueurs ont fait de leur mieux et je les félicite pour la qualité de leur performance. »

L’AVENIR DE L’EQUIPE

« On peut bâtir quelque chose de solide autour de ces jeunes à l’avenir, c’est à dire les éliminatoires de la prochaine Coupe du monde en 2018. La qualification pour les demies est déjà une belle réussite pour notre pays ».

SON AVENIR PERSONNEL

« Je tiens à remercier mon club, le Qatar SC de Doha qui m’a libéré exceptionnellement pour pouvoir aider mon équipe nationale. Je retourne auprès du club le 1er février. Vais-je continuer avec la sélection ? On verra ce qu’il en est de mon avenir à l’issue de mon contrat. »

LES EQUIPES DU GOLFE

« Il y a forcément un problème pour les équipes du Golfe qui abordent le tournoi asiatique. Elles ont de bons championnats, de bons clubs et de bon joueurs et pourtant elles n’ont pas été performantes durant ce tournoi ! Deux seulement ont franchi le cap des quarts. Il faut qu’elles se penchent sur ce problème rapidement. »

 

@Samir Farasha, à Sydney