Heureux d’avoir été titularisé pour la première fois de la saison et d’avoir réalisé une grande performance avec le Betis Séville sur le terrain de Villarreal (0-0), Foued Kadir a un motif supplémentaire de se réjouir de sa résurrection. Celui de pouvoir compter sur la désormais saine émulation instaurée par Juan Merino.  «Quand je prends un joueur, je sais pourquoi je le prends. Je connais Kadir. Il apporte plus de concurrence. C’est la ligne de conduite à tenir, qu’il y ait de la concurrence et que les joueurs se donnent à 100% », précise le technicien andalou. Nul doute que l’Algérien saura appliquer à la lettre les consignes du nouveau coach.

@2022mag.com