C’était prévisible, Youcef Belaïli et Djamel Benlamri, les deux internationaux algériens qui évoluent  respectivement au Ahli Jeddah et à Al Shabab Riyad vont  certainement quitter la Saudi Pro League. Par la petite porte. En effet, lassés de leurs atermoiements  et leur non reprise de la compétition après la période de confinement qu’ils ont passé en Algérie, leurs employeurs ont décidé de trancher dans le vif. Si le défenseur axial Djamel Benlamri a trouvé le moyen d’une séparation à l’amiable, l’ancien  milieu offensif  de l‘ES Tunis vient d’être mis sur la liste des transferts. Saison terminée donc pour les deux Fennecs. Mais la situation de Belaïli semble plus confictuelle.

En tout cas, les propos tenus par la manager général des Ahlaouis  envers le champion d’Afrique en titre sont sans équivoque : ‘ Le dossier de Belaïli est assez compliqué a asséné Tarek Kial  dans les colonnes du journal Iktisadia, le joueur n’est pas sérieux, même l’entraîneur (le Croate Vladan Milojevic, ndlr) m’a dit la même chose. Nous ne voulons pas d’un joueur qui joue avec son nom seulement, mais nous voulons un élément combatif sur le terrain”.

Djamel Benlamri

Djamel Benlamri

Cette fin en queue de poisson de l’aventure des deux Fennecs en Arabie Saoudite ne va pas arranger leur affaire  aux yeux de Djamel Belmadi. A cheval sur la discipline, l’exemplarité  et la condition physique de son groupe, le sélectionneur algérien  se passera de façon certaine des deux cadres pour le prochain regroupement prévu en octobre avec deux matches de préparation  à la clé. Et sans doute pour le mois de novembre où sont prévus les deux manches des éliminatoires de la CAN 2021 contre le Zimbabwe.

Cependant, tout n’est pas perdu pour les deux internationaux dont la valeur sportive reste indiscutable. En cette période de mercato, ils ne vont certainement pas manquer de prétendants. Ainsi, pour Belamri  on évoque déjà un intérêt  pressant d‘Al Duhail champion en titre de la Qatar Stars League.  Une piste qui ne déplaît pas au patron des Fennecs, ancien entraîneur du club de Doha dont il connait le sérieux et la parfaite organisation.

En ce qui concerne Belaïli, son profil attire déjà les convoitises  des deux plus grands  clubs égyptiens   Notamment le Zamalek  qui a besoin d’un renfort de haut niveau pour contrer la toute puissance d‘Al Ahly et l’agressivité prégnante du Pyramids FC. On évoque également une piste espagnole nommée  Villarreal.  Mais quelle que sera la direction qu’il prendra, le fantasque milieu offensif algérien aura besoin d’une solide préparation pour retrouver le haut niveau après six mois d’inactivité. Avec  Al Shabab, il a disputé 13 matches , inscrit de buts et délivré trois passes décisives.

@Fayçal Chehat