Le Maroc a décidé de passer à l’offensive pour contester les sanctions sportives et financières infligées par la Confédération africaine de football (CAF). C’est ce qui est ressorti de la réunion du comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ce dernier à rejeté “ l’ensemble de ces sanctions sportives et financières et considère que les décisions prises par le comité exécutif de la CAF vont à l’encontre du développement du football africain, et ne reposent sur aucune base réglementaire.”

Pour concrétiser cette contestation, la FRMF va saisir dès le lundi 16 février la Chambre du commerce international (CCI) sise à Paris, la seule apte à juger le différend avec la CAF en vertu d’une loi cadre signée entre les deux parties le 21 avril 2014. Sur le plan sportif, la FRMF portera l’affaire devant le tribunal arbitral des sports (TAS). La bataille juridique entre la CAF et le Maroc est lancée. Pour rappel, la CAF a infligé les sanctions suivantes à la FRMF: exclusion de l’équipe nationale marocaine des éliminatoires des CAN 2017 et 2019 et une amende globale de huit millions cinquante mille euros.

@2022mag.com