Dans un long entretien accordé au célèbre magazine américain Sport Illustrated, Mohamed Salah  a assuré ne pas être étonné par sa propre progression  ces trois dernières années qu’il ne juge pas fulgurante mais régulière. De la Fiorentina  à Liverpool en passant par l‘AS Roma,le natif de Basyoun a flambé avec une belle régularité.

Certains pourraient juger la déclaration du Pharaon prétentieuse, alors qu’elle n’est que l’expression de quelqu’un qui se connaît très bien et qui  sait pertinemment d’où il vient : « Je ne me surprends pas moi-même car j’ai toujours eu une vision de là où je voulais aller, a confié  le Pharaon  à son intervieweur américain, je suis heureux de ce que je réalise et je sais que j’ai besoin de travailler pour le refaire encore et encore. Je travaille sur mes points faibles et j’essaie de toujours m’améliorer, en allant à la salle tout seul avant comme après les entraînements. Si vous regardez bien, j’ai marqué plus de buts cette saison que la précédente, où j’avais déjà plus marqué que lors de la saison encore avant. J’ai l’impression de m’améliorer chaque année et c’est le plus important pour moi ».

Une sortie médiatique enregistrée avant la finale de la Ligue des champions et la grave blessure à l’épaule qui va le priver en partie ou totalement d’une participation à un Mondial que l’Egypte attend depuis 28 ans.

@Cheikh Mabele