Alors que les différents championnats ont livré leurs verdicts il y a quelques semaines, nous avons décidé de dresser notre onze idéal des joueurs originaires d’Afrique du Nord évoluant en Europe. Figurent dans cette liste, la plus objective possible, cinq algériens, quatre marocains et deux égyptiens. 

Equipe type :

La défense : 

Essam El Hadary

A 44 ans, Essam El Hadary n’a toujours pas décidé de raccrocher les gants. Mieux, l’ inoxydable gardien de but égyptien est toujours aussi ambitieux puisqu’il a réussi l’exploit de revenir en sélection nationale pour disputer la CAN 2017 avec son pays.Remplaçant en début de compétition, le portier du club de saoudien d’Al Tawoon a profité de la blessure de son compatriote El-Shennawy pour garder les bois des Pharaons. L’homme aux 148 capes a même mené ses compatriotes jusqu’en finale, qu’il a malheureusement perdue, face au Cameroun (1-2).

Essam El Hadary, un quadra encore  indispensable aux Pharaons

Essam El Hadary, un quadra encore indispensable aux Pharaons

Nabil Dirar

Bien que blessé une bonne partie de la saison, Nabil Dirar a su répondre présent quand il s’est agi de combler, sur le coté droit, les absence de son coéquipier Jibril Sidibé. Le Marocain de 31 ans est revenu à point nommé pour livrer les matches les plus décisifs en fin de saison. Champion de France avec l’AS Monaco, le Lion de l’Atlas a aussi connu les joies d’une titularisation en demi-finale aller de la C1 face à la Juventus. L’an prochain, le latéral droit évoluera enTurquie avec le Fenerbahce, club avec lequel il s’est engagé pour trois ans.

Mehdi Benatia

Même s’il a eu fort affaire avec la concurrence des Bonucci, Barzagli et Chiellini, Mehdi Benatia a été bien plus qu’une doublure au sein de la défense de la Juventus. Le Marocain reste une valeur sûre chez la Vieille Dame puisqu’il a souvent été appelé à faire partie du trio défensif du champion d’Italie.  Titularisé à plusieurs reprises au sein de la meilleure équipe italienne, le natif d’Evry a fait partie du groupe qui a disputé d’une finale de la ligue des champions, perdue face au Real (4-1). 

 Ramy Bensebaini, le petit nouveau dans l'axe de la défense (photo Nasser Mabrouk),

Ramy Bensebaini, le petit nouveau dans l’axe de la défense (photo Nasser Mabrouk),

Ramy Bensebaini

Recruté à Rennes, à l’intersaison 2016 par Christian Gourcuff, Ramy Bensebaini a prouvé que l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie ne s’était pas trompé en le faisant venir en Bretagne. Défenseur polyvalent, l’International algérien s’est imposé au sein de l’effectif breton en évoluant soit en défense centrale, soit sur le coté gauche quand cela a été nécessaire. Les bonnes performances du gaucher de 21 ans ne sont pas passées inaperçues dans le microcosme du football puisque Marcelo Bielsa aurait jeté son dévolu sur l’ex-joueur du Paradou AC.

Faouzi Ghoulam

Indéboulonnable à son poste d’arrière gauche, Faouzi Ghoulam a encore réalisé une grande saison avec le Napoli qui a terminé troisième de Série A. Une fois revenu de la CAN au Gabon, le défenseur de 26 ans a naturellement retrouvé son poste pour totaliser 29 titularisations et 7 passes décisives. Annoncé sur le départ depuis deux saisons, le latéral gauche, à qui il reste un an de contrat, est bien parti pour continuer son aventure napolitaine avec son compatriote Adam Ounas qui a rejoint cet été les Partenopei.

Le Milieu de terrain : 

Nabil Bentaleb

Définitivement transféré à Schalke 04 à l’été 2016, en provenance de Tottenham,  Nabil Bentaleb a donné entière satisfaction aux dirigeants du club allemand. Repositionné un peu plus haut sur le terrain par l’entraineur Markus Weinzerl, le milieu défensif de 22 ans a été une des révélations de Bundesliga cette saison. Ses belles performances, cinq buts pour autant de passes décisives, lui ont d’ailleurs valu d’être le titre de  « meilleur rookie » (meilleur espoir) du championnat d’Allemagne 2016/17.

Younes Belhanda

Younes Belhanda

Younes Belhanda

Prête par le Dynamo de Kiev à Nice l’été dernier, Younes Belhanda a été l’une des pièces maitresses qui a permis a Nice de terminer sur le podium de Ligue 1 française, et d’arracher un tour préliminaire qualificatif pour la lucrative ligue des champions. Dans l’entre-jeu des Aiglons le meneur de jeu marocain a réussi à faire oublier Hatem Ben Arfa en animant de fort belle manière le secteur offensif des Rouge et Noir . Malgré son indisponibilité entre décembre et février, en raison d’une blessure à la cheville, l’ex-montpelliérain a tout même scoré à trois reprises et offert sept balles de but à ses camarades.

Ryad Boudebouz

Ryad Boudebouz semble avoir atteint cette année une maturité footballistique qui a tardé à éclore chez cet éternel espoir du football hexagonal. Pour sa deuxième année à Montpellier, le Fennec a réalisé la meilleure saison de sa carrière. Avec onze buts, un record pour le joueur, et neuf passes décisives, le milieu de terrain a maintenu à flot une équipe montpelliéraine qui a longtemps lutté pour son maintien en ligue 1. A 27 ans, le natif de Colmar, qui a quelques touches en Allemagne (Schalke 04, Bayer Leverkusen),  en Turquie et en Angleterre, pourrait surfer sur cette dynamique pour aller grandir sous d’autres cieux.

Ryad Boudebouz

Ryad Boudebouz

Hakim Zyiech

Elu meilleur joueur des Pays Bas en 2016, Hakim Zyiech n’a pas fléchi, dans son rendement, lors de son passage du FC Twente à l’Ajax d’Amsterdam l’été dernier. L’International marocain a été sur tous les fronts. En championnat, le milieu de terrain offensif a bataillé jusqu’au bout pour le titre de champion d’Eredivisie. C’est en partie grâce à ses neuf buts et à ses treize passes décisives que les Ajacides ont tenu la dragée haute au Feyenoord qui les a devancés d’un petit point au classement. Sur le front européen, le Lion de l’Atlas s’est hissé jusqu’en finale d’Europa Ligue face au Manchester United de José Mourinho (défaite 0-2). Il se murmure que l’AS Roma aurait jeté son dévolu sur le néerlando-marocain pour remplacer Mohamed Salah parti à Liverpool.

L’Attaque :

Mohamed Salah

Feu follet de l’attaque romaine, Mohamed Salah s’est imposé comme l’une des stars de Série A.  En inscrivant la bagatelle de 15 buts et en offrant 13 passes décisives, en seulement 31 apparitions, l’attaquant égyptien aura été le véritable animateur de l’AS Roma. Fort de cette belle saison, le meilleur joueur de la CAF  2016 évoluera la saison prochaine en Angleterre après son transfert fin juin (42 millions d’euros) chez les Reds de Liverpool . Une somme record qui en fait  à ce jour, le joueur arabe le plus cher de l’histoire.

 Sofiane Hanni

Sofiane Hanni

Sofiane Hanni

En rejoignant Anderlecht à l’inter-saison 2016, Sofiane Hanni voulait franchir un pallier dans sa carrière. Bien lui en a pris puisque le Fennec est devenu champion de Belgique avec les Mauves, à l’issue des Play-Offs 1. Avec huit buts et dix passes décisives, le buteur du club bruxellois s’est d’ailleurs vu offrir par ses dirigeants une prolongation de contrat qui court désormais jusqu’en 2022.  Dans le prolongement de sa saison réussie, l’attaquant de 26 ans s’est tranquillement installé en sélection nationale d’Algérie,  quatre buts au compteur, en étant un des rares éléments à avoir donné satisfaction lors de la CAN 2017.

Remplaçants :

Yassine Bounou

Titulaire en début de saison avec le FC Girona, Yassine Bounou a retrouvé sa place de gardien de but en fin de championnat après avoir été mis à la disposition de sa sélection pour disputer la CAN avec les Lions de l’Atlas. Auteur d’une saison convaincante avec son club, le portier marocain a validé directement son accession en Liga la saison prochaine puisque les Gironistes ont fini seconds derrière Levante.

Jawad El Yamiq :

Défenseur central du Raja de Casablanca, il a été une des valeurs sures du championnat marocain lors de l’exercice 2016/17. Cela n’a d’ailleurs pas échappé à l’oeil d’Hervé Renard qui en a fait un international. Le natif de Khouribga est annoncé du coté de Nantes où il retrouverait son compatriote Yacine Bammou.

Yuri Berchiche

Latéral gauche de la Real Sociedad, Yuri Berchiche a su se mettre en évidence avec son équipe. L’Espagnol aux origines algériennes ne s’est pas contenté de défendre puisqu’il a perforé à 3 reprises les filets adverses et qu’il a servi 4 offrandes à ses partenaires. Dragué par la sélection algérienne, et bientôt joueur du PSG, le natif de Zarautz (pays basque) a décroché une sixième place en Liga synonyme  d’Europa League.

Ishak Belfodil

Pour son retour en Europe, après un passage dans le Golfe, Ishak Belfodil a réussi sa réadaptation au plus haut niveau. Auteur de 11 buts et de 6 passes décisives avec le Standard de Liège, l’Algérien s’est vu décerné le « Lion Belge 2017 » du meilleur joueur arabe de Jupiler League.

Mimoun Mahi 

Il a éclaboussé de sa classe l’Eredivisie avec le FC Groningen. Ses 17 buts et ses 4 passes décisives l’ont placé dans le viseur de la fédération marocaine de football (FRMF) , et d’Hervé Renard, qui l’auraient convaincu de rejoindre les Lions de l’Atlas.

Hamza Younes 

A 31ans, Hamza Younes n’a pas perdu le sens du but. Auteur d’une superbe saison avec le AO Xanthi, le Tunisien a inscrit 19 réalisations, second meilleur buteur du championnat, et donné 4 passes décisives en 27 apparitions. Les belles statistiques du natif de Monastir ont permis à son équipe de terminer sixième de Super League grecque.

Entraineur :

Zinedine Zidane

Zinedine Zidane

Zinedine Zidane

En un an et demi de présence sur le banc du Real Madrid, Zinedine Zidane a déjà fait taire tous les sceptiques qui doutaient de ses capacités à manager la maison blanche. Le franco-algérien a prouvé non seulement qu’il pouvait gérer un vestiaire de stars mais qu’il savait motiver ses troupes pour remporter les titres les plus prestigieux. Double vainqueur de la C1 (2016, 2017)  et  champion d’Espagne (2017), Zizou est définitivement entré dans le panthéon des entraineurs avec lesquels il faudra compter sur la scène européenne. 

@Nasser Mabrouk