Première apparition officielle sous les couleurs de l’AS Saint-Etienne et premier succès pour Riyad Boudebouz face  à Dijon (2-1). Un succès probant à titre collectif et individuel. Car le milieu offensif algérien a été omniprésent et dans tous les bons coups de son équipe.

Auteur d »une passe décisive, il a beaucoup fait mal aux Dijonnais. Mais lui, ce qu’il retient, c’est son intégration express dans le groupe : « Franchement, dès mon arrivée, la manière dont on a facilité mon inégration , c’est très rare, s’est-il réjoui au micro de RMC au soir de la victoire, cela m’encourage à tout donner. J’avais envie de bien faire et de ne pas me tromper. Aujourd’hui je suis très fier d’avoir signé dans ce club et j’espère que l’on va pouvoir gagner beaucoup de matches. J’espère aussi que l’on va faire vibrer le public et tout le club en Coupe d’Europe. Si nous arrivons à faire la même saison que l’an passé, cela sera déjà formidable. Cela va demander beaucoup d’exigences ».

Mais attention, chez le Fennec, qui a pris de la bouteille après son passage en Liga, l’enthousiasme ne signifie pas légèreté et arrogance. Il sait qu’en football les retournements de situation peuvent arriver très vite. Il prévient donc ses coéquipiers:  « Une série de résultats négatifs et on peut vite aller vers le bas. Il ne faut pas s’enflammer  et il faut continuer à travailler,  Il faut être très exigeant pour garder un tel niveau. J’espère que l’on va garder les pieds sur terre et faire encore beaucoup de travail pour ajuster ce qui nous manque ».  Prochain test, dimanche,  avec la réception du promu le Stade Brestois.

@2022mag.com