Le sacre de Riyad  Mahrez  comme meilleur joueur de la Premier League, compétition la plus médiatisée au niveau planétaire, est un événement colossal pour le football algérien en particulier et arabe en général. Il s’est imposé devant ses coéquipiers Jaimie Vardy  et Ngolo Kanté, Harry  Kane (Tottenham), Dimitri Payet (West Ham) et  Mesut Özil (Arsenal).

L’Algérien a été choisi par ses pairs  dans un championnat truffé de stars et de joueurs exceptionnels. Il le doit bien sûr à la formidable épopée que vit Leicester Cty depuis l’été 2015 et qui est en train de la mener  au premier titre national de sa séculaire histoire.Riyad Mahrez s’est imposé comme le meilleur joueur à tous les niveaux. Il ne s’est pas contenté de marquer beaucoup de buts (17) et d’offrir à ses  coéquipiers de l’attaque des passes décisives (11)  qui avaient parfois la goût du caviar, il a eu aussi et surtout une influence énorme dans le jeu. En se montrant capable de garder le ballon quand il y avait le feu, de créer des brèches dans les défenses adverses, de mobiliser souvent deux ou trois joueurs à ses trousses et de prendre les habits de l’ouvrier défenseur quand la situation l’exigeait. C’est donc un footballeur complet que l’Angleterre a décidé de  récompenser. Joueur complet mais aussi joueur à la fraîcheur contagieuse. Le natif de Paris respire la joie de jouer. Ce qui est devenu de plus en plus rare dans un football mondial devenu trop sérieux à la limite de l’ennui. Portrait d’une  star aux limites insondables.

SON CV : De père algérien et de mère marocaine, il est né à Sarcelles (banlieue parisienne) il y a 24 ans. Formé à l’AAS Sarcelles, ce pur gaucher décolle en catégorie U19 avec le club de sa ville. Il intègre l’équipe seniors rapidement et multiplie à cette époque les essais, en Espagne, en Roumanie et même en Ecosse. Repéré par Quimper (CFA), il rejoint le club en 2009-10. Titulaire, il y inscrit deux buts avant de rejoindre Le Havre en L2. Ce sera dans un premier temps l’apprentissage en équipe réserve pendant une demi-saison prolifique (10 buts). Son efficacité et ses performances lui valent un premier contrat pro de trois ans, début 2011. Il débute en pro (L2) sous la direction de Cédric Daury le 29 juillet 2011 contre Angers (2-1). Il jouera peu (9 matches) en 2011-12. Au cours de la saison suivante, le coach Erik Mombaerts fait de lui son titulaire au poste d’excentré droit. Il terminera avec 34 matchs en L2 pour 4 buts et 6 passes décisives. Après une demi-saison de qualité en 2013-14, il accepte une offre de Leicester City, qui joue la montée en Premier League anglaise. Bingo ! Il contribue à l’accession parmi l’élite, et suprême récompense, sera le dernier nouveau joueur convoqué par Vahid Halilhodzic en équipe d’Algérie, en vue de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Depuis, il est devenu un cadre à Leicester sous Nigel Pearson et désormais avec l’Italien Ranieri. Mais aussi un élément important de l’équipe nationale, avec laquelle il a joué la dernière CAN en Guinée Equatoriale.

Riyad Mahrez, Leicester, Fennec,

Riyad Mahrez , c’est aussi une fraîcheur réjouissante

 

SON POTENTIEL. Une saison à peine en Premier League a très vite permis de l’identifier parmi les meilleurs techniciens du championnat. Sa qualité dans le dribble et ses accélérations balle au pied sont déjà redoutées. Passeur de qualité, il n’est pas maladroit non plus devant le but (5 buts en 7 matches, début octobre). Clairement, l’international algérien porte en lui toutes les qualités techniques et physiques pour jouer dans un club européen plus huppé. Il est capable d’éliminer plusieurs joueurs dans une course puis d’enchaîner une frappe placée. A lui de valider ces belles promesses cette saison en faisant preuve de régularité, pour se hisser parmi les tout meilleurs. C’est en tout cas bien parti.

SA PERSONNALITÉ. Depuis toujours, Riyad Mahrez semble habité par cette folle passion pour le jeu. C’était le cas lorsqu’il était adolescent. Et il a su conserver au fond de lui ce plaisir viscéral de jouer au football, même lorsqu’il est passé pro. Humble et discret, il ne fait pas parler de lui en dehors du terrain. Et sur le pré, il se comporte véritablement en leader technique et en patron du jeu de Leicester. De quoi considérer que le jeune homme a quelques prédispositions pour s’élever encore dans la hiérarchie du football européen. Cette saison a été la sienne.

SON EXPERIENCE. A 25 ans, il a (presque) tout connu : le football amateur (CFA), l’antichambre de l’élite en France (L2) puis en Angleterre (Championship) où il a connu une accession en Premier League. Et puis, il vient de débuter sa deuxième saison à ce niveau de compétition. Manque finalement deux étages en club : un passage en L1 française, finalement compensé par ce qu’il réalise Outre Manche. Et quelques matches de Coupe d’Europe. Mais au train où il progresse, cela ne saurait tarder. Quant à l’équipe nationale, il l’a accompagnée au Brésil (un match disputé, contre la Belgique au 1er tour) où l’Algérie avait atteint les huitièmes de finale, avant d’enchaîner sur une participation à la CAN 2015. Mahrez n’a plus rien d’un débutant, puisqu’il affiche cinq saison professionnelles. Et il n’en est qu’au tout début de sa carrière, c’est dire.

INFLUENCE SUR L’EQUIPE. A Leicester, elle est considérable et l’Italien Claudio Ranieri, son entraîneur cette saison chez les « Foxes », est naturellement ravi de disposer d’un joueur capable de créer du jeu, de l’orienter mais aussi de se transformer le cas échéant en finisseur. En sélection nationale où Christian Gourcuff a succédé à coach Vahid avant de démissionner il y a quelques semaines, on continue de s’appuyer sur sa vista, son pied gauche dévastateur et surtout cette capacité à pouvoir accélérer le jeu.

SES CHIFFRES.

Leicester

2015-2016 : 34 matches, 17 burs, 11 passes décisives

2014 – 2016 : 84 matches, 24 buts, 18 passes décisives

Equipe type de la Premier League: De Gea (Manchester Utd), Rose (Tottenham), Alderweireid (Tottenham), Bellerin (Arsenal), Payet (Westham), Kanté (Leicester), Alli (Tottenham), Mahrez (Leixester), Kane (Tottenham), Vardy (Leicester)

Equipe d’Algérie : 24 séléctions, 4 buts

2014: huitième de finale du Mondial 2014. 2015: quart de finale de la CAN

2014: Un huitième de finale de Coupe du monde. 2015: un quart de finale de la CAN 2017

2022mag.com