La magnifique lune de miel qui a suivi le remariage entre le Real Madrid et Zinedine Zidane avait pris fin dès les premières journées de la Liga.

Avant même d’affronter le Paris SG (0-3)  pour l’ouverture de la campagne de la  Ligue des champions, l’entraîneur  qui avait fait gagner à son équipe  trois trophées continentaux consécutifs avait déjà une épée de Damoclès sur la tête  et la cohorte de reporters  et commentateurs des grands médias ibériques aux trousses. La cinglante défaite que le Paris SG a fait subir aux représentants de la Maison Blanche n’a fait qu’accentuer la férocité des attaques de la meute. Elle est venue  aggraver un premier bilan sportif  famélique avant même l’entrée de l’automne . Le géant espagnol n’a remporté que cinq matches sur les seize disputés et en a perdu quatre déjà.

Pour justifier la  potence qu’il ont commencé à installer, les  suiveurs professionnels du Real ne manquent pas  de rappeler que le champion du monde 98 a  obtenu tout ou presque  tout ce qu’il a demandé en matière de recrutement . Ses désirs –  hormis Paul Pogba resté in fine à Manchester United- ont tous été satisfaits. Plus de 300 millions investis pour faire notamment le milieu offensif belge  Eden Hazard (Chelsea), l’attaquant serbe Luka Jovic ( Eintracht Frankfort), le défenseur français  Ferlan Mendy (Lyon) et quelques autres.

PSG - Real (3-0): la gifle de trop ?

PSG – Real (3-0): la gifle de trop ?

 Il faut ajouter à la vindicte de la presse les commentaires à charge de certaines anciennes  gloires du club. A l’image de la sortie médiatique de l’attaquant de la fin des années 1990, Pedja Mijatovic :  « Le Real Madrid doit beaucoup s’améliorer. Il reste encore du temps, mais je ne vois pas de joueur ou quelque chose qui puisse faire réagir l’équipe, a assené le Monténégrin, de  façon presque définitive, au micro de la Cadena Ser, le match contre le FC Séville approche, qui est très bien cette saison. Vous devez être inquiet. Je ne vois pas Zidane en capacité de trouver une solution pour que l’équipe s’améliore ». Et vlan!

r

Zizou a-t-il eu tort de revenir sur le banc du Real après en être parti par la grande porte ?

Et comme attendu, les adversaires séculaires du Real Madrid, en l’occurrence les Catalans, se régalent des difficultés qu’il traverse. C’est ainsi que quotidien Mundo Deportivo, proche du FC Barcelone,  met le doigt sur le bilan de Zizou et tire la sonnette d’alarme :« Le fiasco contre le Paris Saint-Germain déclenche toutes les alarmes à Madrid, où Zidane est de plus en plus remis en question. Malgré les dépenses records de 307 millions d’euros sur le mercato cet été, l’équipe souffre de graves lacunes ». Avant d’allumer la mèche en laissant entendre que le président Florentino Perez pense déjà au coup d’après et pourrait bien faire appel  à un ancien joueur du club Xavi Alonzo  actuellement entraîneur de la réserve de la Real Sociedad. Un homme de la maison certes  mais sans grande expertise de coaching du très haut niveau . Trop gros pour être vrai  et simple tentative de déstabilisation?

Enfin d’autres journaux se sont déjà penchés sur ce que coûterait un licenciement  du Franco-Algérien. Et la facture selon eux serait salée. Plus de 40 millions d’euros  voire 80 millions  avec les différentes   charges  pour les trois ans de contrat qui restent. Pour le moment, la direction du Real Madrid ne s’est pas exprimée publiquement, mais nul doute que le débat doit faire rage  dans les coulisses du plus grand club du monde. Le feuilleton Zidane sera-t-il aussi long que celui de  Neymar qui avait ravagé l’été du FC Barcelone ?  Cela dépendra peut-être des résultats des deux matches qui attendent la bande à Hazard en Liga: d’abord face au FC Séville avant le derby cliente contre l’Atletico Madrid.

@Fayçal Chehat