En attendant le huitième de final retour de la Ligue des champions contre Manchester City (1-2 à l »aller) Karim Benzema savoure une fin de saison en Liga exceptionnelle  et consacrée par un titre de champion. Un peu plus présent sur les réseaux sociaux ces deniers temps, le Franco-Algérien donne quelques éclairages sur sa vie personnelle mais surtout sur son métier de footballeur.

Dans le dernier épisode de sa série d’interventions sur  You Tube, il a répondu à une question intéressante posée par son ami  Hervé Renard. L’actuel sélectionneur de l’Arabie Saoudite  voulait connaître le secret de sa longévité  au très haut niveau. Benzema rejette l’idée de secret dans ce domaine:  « Je vais être sincère, ça s’appelle le travail invisible. Ce que j’ai changé, c’est beaucoup de travail musculaire, beaucoup d’abdos et de gainage. Et surtout beaucoup de sacrifices. Ça veut dire, rester après l’entraînement, bien me reposer. Et après, il y a le travail psychologique qui est important aussi, a-t-il poursuivi. Avoir un bon mental et ne pas se mettre de stop. Je dirais que l’hygiène de vie est très importante. Ensuite, sur le terrain, j’ai acquis beaucoup d’expérience dans ce club-là. Et je continue à travailler ». On s’en doutait. Comme dans toutes les professions où la créativité est le coeur de tout, le succès trouve ses racines dans l’effort perpétuel, un mental d’acier et une hygiène de vie au dessus de tout soupçon.

@2022mag.com