Malgré son jeune âge, 21 ans, et son arrivée récente au RC Lens, le défenseur latéral gauche égyptien Karim Hafez apparaît régulièrement en conférence de presse aux côtés de son entraîneur Eric Sikora. Ce fut encore le cas avant de disputer le match contre Châteauroux dans l’Indre. Après la rechute des Sang et Or lundi dernier face à Reims, le Pharaon affirme que les siens n’ont qu’un objectif les trois points: « C’est très difficile, mais nous travaillons très dur à l’entraînement, a-t-il confié, la situation n’est pas très bonne actuellement, mais nous préparons le prochain match et nous allons à Châteauroux avec l’espoir de gagner. Il faut garder la tête haute. »

En outre, et pour la énième fois depuis un mois, les journalistes n’ont pas manqué d’interroger le natif de Beheira  au sujet de la qualification de son équipe nationale pour le Mondial 2018. Et ces mots sont toujours les mêmes, fierté et motivation : » Depuis que je suis plus jeune, c’est un rêve, comme pour tous les joueurs, de disputer une Coupe du monde, La perspective de jouer ce Mondial me donne encore plus de motivation. Cela me donne beaucoup de force pour travailler dur. Je suis fier d’appartenir à cette sélection d’Egypte, avec beaucoup de grands joueurs. »

Pour rappel, Karim Hafez s’envolera pour Alexandrie dès le mardi 1er novembre afin de rejoindre le camp d’entraînement de la sélection nationale pour préparer le test amical contre les Emirats Arabes Unis (9 novembre) et le dernier match des éliminatoires du Mondial russe contre le Ghana  (12 novembre) programmé à Accra

@Cheikh Mabele