Dans sa troisième conférence de presse depuis qu’il a pris ne main l’équipe nationale d’Algérie, Milovan Rajevac a voulu balayer le cliché  du footballeur algérien déficitaire sur le plan physique comparativement  à ces homologues africains .«Par rapport aux joueurs africains avec lesquels j’ai eu à travailler, je pensais que, physiquement, ils étaient plus forts, mais finalement, j’ai pu constater que même les joueurs algériens étaient eux aussi très bien préparés physiquement. C’est pour vous dire que dans mon travail cette semaine, je me baserai sur cela aussi. Donc, pour répondre à votre question, je suis content de mon groupe car physiquement, nous avons aussi les moyens pour contrer ces équipes africaines ». Sur ce plan, les Fennecs vont être servis en recevant le 9 octobre à Blida dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018  une équipe des Lions Indomptables dont le potentiel physique est l’un des plus impressionnants au niveau du continent.  Si le Serbe veut bien conserver la  tentation offensive qui colle si bien à l’équipe d’Algérie, il exigera des joueurs choisis une rigueur défensive de tous les instants et une agressivité sans retenue dans les duels.

@ Cheikh Mabele