Rafik Halliche a ramé à la suite d’une blessure qui l’a écarté des pelouses durant mois. Aujourd’hui au Qatar SC, il  n’a jamais perdu l’espoir de retrouver le haut niveau.Le défenseur axial frappe à nouveau à la porte des Fennecs . »L’équipe nationale dispose d’un effectif jeune qui commence à gagner en expérience, notamment sur les terrains africains, a confié l’ancien joueur de Fulham et du Nacional Madeira au micro de la radio nationale algérienne, cela devrait être déterminant en vue des éliminatoires du Mondial de 2018, une épreuve à laquelle je tiens personnellement. Ce serait formidable pour moi si je venais de disputer une troisième coupe du monde de suite après celles de 2010 et 2014″ Le joueur rappelle qu’il est loin d’être un préretraité : « Je suis à la disposition du sélectionneur national. Je n’ai que 29 ans, et j’estime que je suis apte à rendre d’autres services à l’’équipe algérienne». Le natif d’Alger confesse que la famille des Verts ne l’a jamais perdu de vue durant sa longue convalescence :  » Tout au long de ma longue période de convalescence, tout le monde à la Fédération algérienne ainsi qu’au staff technique de l’équipe nationale demandait de mes nouvelles, et cela m’a beaucoup aidé à surmonter la période difficile que j’ai traversée ». Le défenseur axial compte 38 sélections et a inscrit 3 buts. Il a fait sa dernière apparition contre l’Allemagne (1-2) lors du Mondial 2014.