Le leader de la QSL s’est adjugé vendredi soir la 49e édition de la Coupe du Prince, à l’issue de la séance des tirs au but remportée contre Al-Rayyan.

Disputée dans un stade Al-Thumama, inauguré pour la circonstance en sa qualité de sixième enceinte de la prochaine CDM 2022, la finale de la 49e édition de la Coupe du Prince a souri au leader actuel du football qatarien, Al-Sadd.

La formation dirigée par l’Espagnol Xavi Hernandez  l’a emporté aux 5 tirs au but à 4 après un match nul (1-1) dans le temps règlementaire face à Al-Rayyan du Français Laurent Blanc, sixième de la QSL après six journées.

C’est pourtant Al-Rayyan qui a ouvert la marque sur un penalty, consécutif à une faute dans la surface du gardien d’ Al-Sadd, Al Sheeb, sur l’Ivoirien Yohan Boli. La sanction était transformée par le capitaine d’Al-Rayyan, Yacine Brahimi, juste avant la pause.

En seconde période, l’essentiel du jeu était effectué par Al-Sadd, en quête d’égalisation. Le leader de la QSL obtenait à son tour un penalty, à la suite d’une faute de Dame Traoré sur Boualem Khoukhi, à la 58e. Santi Cazorla s’avançait et égalisait en faveur des « Loups » d’Al-Sadd.

Comme il était dit que le match serait une histoire de penalties, les deux formations se séparaient sur ce score nul (1-1) et devaient en passer par la séance des tirs au but. Al-Sadd l’emportait finalement (5-4), tous ses tireurs ayant réussi leur tentative, contrairement à l’Iranien de Rayyan, Khalilzadeh.

Il s’agit de la 18e victoire d’Al-Sadd dans cette compétition, également connue sous l’appellation d’Amir Cup. La première pour les dernières recrues du club, à l’instar d’André Ayew. Place désormais au championnat national, à partir de mardi…

@Frank Simon