On le sait désormais, le  Pyramids FC  va être l’attraction  de la nouvelle saison de Premier League égyptienne. Derrière  un trio de présumés favoris,  Al Ahly, Zamalek et Ismaily, c’est le club qui a énormément investi lors du mercato et compte se mêler sans tarder à la course au titre. Son entraîneur, Alberto Valentim, est également une curiosité et semble persister à regarder le football égyptien avec ses yeux de Brésilien et à faire souvent des comparaisons.

Comme à l’issue du match contre Entag El Harbi  (1-1) lors de la deuxième journée de championnat disputé mercredi : « La ligue égyptienne est très bizarre et les joueurs ont toujours tendance à perdre du temps dès la première minute sans être avertis par l’arbitre, a-t-il confié en conférence de presse,  Les choses sont totalement différentes au Brésil « .Avant de justifier l’alignement de l’ensemble des Brésiliens de son  l’effectif :  » Le quartet brésilien joue parce qu’il est plus en forme que les autres joueurs. Mais il pourrait y avoir des changements dans l’alignement au cours de la période à venir en fonction des circonstances entourant chaque match. Nous avions eu peu de temps avant le début du championnat pour les préparatifs, mais les joueurs appliquent les instructions demandées ».

Lors de la première journée face à l’ENPPI (1-0), il avait déjà évoquer ses compatriotes : » Nos joueurs brésiliens ne pouvaient pas livrer  une meilleure performance  en raison du petit terrain (Petro Sport Stadium)« , a poursuivi Valentim, je ne pense pas que les dimensions du terrain correspondent aux normes de la FIFA Pour rappel, Pyramids FC avait l’occasion de prendre seul la tête du championnat mais il raté le coche devant une formation a sa portée.

@2022mag.com