Le Paris Saint Germain accueille ce soir Manchester United pour le compte du huitième de finale retour de Ligue des Champions. Vainqueurs à l’aller (0-2), les Parisiens seront favoris face à des Mancuniens diminués.

Le PSG se présentera ce mercredi sur la pelouse du Parc des Princes avec la quasi totalité des clignotants au vert. Hormis, l’absence de Neymar, toujours en convalescence, Thomas Tuchel devrait disposer de tout son groupe avec le retour de Cavani. Le coach parisien  avancera également avec quelques certitudes validées lors du match aller. Le résultat favorablement négocié à Old Trafford (0-2), il y a trois semaines, offrira aux joueurs de la capitale un matelas appréciable au moment du coup d’envoi. Si avec deux buts d’avance les coéquipiers de Kylian Mbappé peuvent être confiants, l’entraineur du PSG tient toutefois à ne pas s’enflammer : «  Le défi est d’oublier le match aller et de se concentrer sur la performance qu’on a réalisée.. Quel que soit le résultat du premier match, Il faut être deux fois à 100%. ».

 Thomas Tuchel, un stratège redoutable

Thomas Tuchel, un stratège redoutable

Pour ne pas se mettre inutilement en danger, les camarades de Thiago Silva devront éviter l’ excès de confiance. Pour le technicien allemand , la meilleure manière de se mettre à l’abri sera de prendre le contrôle du jeu dès l’entame du match. « Il faudra marquer les premiers, jouer avec calme et agressivité. Nous devons être compacts et évoluer en équipe comme on l’a déjà démontré. C’est la clé »,  précise le natif de Krumbach.  Et de tempérer : « Il ne faut pas avoir peur mais être attentif. On ne doit pas perdre notre énergie à trop réfléchir. Tout peut arriver. Il faudra être prêt à réagir ».

Manchester United de son coté se présentera bien amoindri à Paris. Comme pour le PSG à l’aller, Ole Gunnar Solskjaer devra se priver d’un certain nombre de joueurs importants. A commencer par son meneur de jeu Paul Pogba. Le Français est suspendu après avoir reçu un carton rouge le 12 février dernier. L’entraineur de Man U devra aussi se passer des services de Jesse Lingard, Nemanja Matic, Ander Herrera, Alexis Sanchez, Anthony Martial, Phil Jones, Antonio Valencia, Matteo Darmian, Juan Mata et Alexis Sanchez. En tout une bonne dizaine d’absents qui modifieront profondément le visage de Manchester, dont cinq jeunes issus du centre de formation, mais qui ne mine pas pour autant le moral du coach norvégien :  « Perdre plusieurs joueurs, c’est une situation comme il en arrive parfois.  Nous allons nous battre. Nous avons une bonne équipe. Tous les jeunes joueurs évoluant dans ce club rêvent d’avoir un impact à leur début. Cela peut être une grande opportunité pour eux. Écrire l’histoire n’est pas une motivation. La motivation, c’est de se qualifier. Les joueurs n’ont pas l’habitude de perdre, et ne sont pas satisfaits par la défaite de l’aller ».

Kylian Mbappé a presque fait oublier Neymar

Kylian Mbappé a presque fait oublier Neymar

La qualification de l’Ajax, défaite à l’aller, sur la pelouse du Real Madrid (1-4) peut être un réel motif d’espoir pour la jeunesse mancunienne. C’est aussi le discours inspiré de la méthode Coué qu’a martelé le natif de Kristiansund.  « A notre meilleur niveau, on peut rivaliser. Le foot est un jeu technique et tactique, mais c’est aussi mental. Les buts changent le cours d’un match. Si on marque en premier, on va y croire encore plus. Ils peuvent aussi commencer à douter. S’il reste une demi-heure et qu’il y a une différence d’un but, tout peut arriver.  C’est une tâche difficile mais nous pouvons le faire. Nous avons besoin d’un bon plan et de très bien l’exécuter car le PSG est une équipe pleine de qualités », se persuade le vainqueur en 1999 de la  C1.

Manchester United, qui a statistiquement peu de chances de passer l’ogre parisien, aura davantage à l’esprit la préservation d’une quatrième place en championnat qualificative pour la ligue des champions. Un périlleux déplacement à l’Emirates Stadium d’Arsenal, chez un concurrent direct, l’attend d’ailleurs dès ce week end.Le Paris Saint Germain quant à lui abordera donc avec ce rendez vous européen libéré des contingences liées à la Ligue 1. En faisant sérieusement le job, les camarades de Neymar sont en mesure de se qualifier pour des quarts de finale. Un stade qu’ils n’ont plus atteint depuis 2016.

@Nasser Mabrouk